Développement culturel international

Version imprimable de cet article Version imprimable  

"Pour le développement des arts de la scène en Europe : de l’intention à la réalité"

Fin 2008, le ministère de la Culture et de la Communication a confié à Stéphane Fiévet, ancien Président du Syndeac, une mission d’analyse et de propositions concernant l’avenir européen des arts de la scène. Cette étude dresse un inventaire des questions culturelles dont l’Europe devrait se saisir, et conclut notamment sur l’absence des artistes dans les processus de discussions ou de négociations à l’échelle européenne.

Stéphane Fiévet constate que "la culture reste très absente des débats européens. Budgétairement faible, ce secteur ne relève pas des politiques communautaires."

A travers l’interrogation de plusieurs acteurs et réseaux culturels européens, cette étude montre les nombreux enjeux culturels qui gagneraient à être l’objet d’une politique européenne affirmée.

En s’appuyant sur un rapport de 2002 par Geneviève Fraisse, ce rapport présente également plusieurs propositions pour le développement de la culture au niveau européen.

Sommaire :
- Chapitre 1 : Introduction
- Chapitre 2 : Méthodologie
- Chapitre 3 : Rappel des cadres européens
- Chapitre 4 : De la réflexion individuelle à l’action collective des professionnels français, étapes d’un processus
- Chapitre 5 : Développer la mobilité
- Chapitre 6 : Construire un espace partagé
- Conclusion : "et après… un rapport pour quoi faire ?"

Lire et télécharger le rapport complet

Manuel européen à l’usage des acteurs culturels : développer vos projets culturels européens

Réalisé par le Relais Culture Europe, ce guide propose des repères sur l’environnement européen et sur la spécificité des projets européens, ainsi que des fiches pratiques sur le développement de projets.

Centre de ressources sur l’Europe et la Culture, le Relais Culture Europe sensibilise, informe et accompagne les acteurs culturels et artistiques français et européens le développement de leurs projets.

Dans ce guide, sont proposés des repères sur l’environnement européen et sur la spécificité des projets menés en Europe.

Le guide comprend également trois fiches sur les pratiques européennes, le développement de partenariats et les possibilités de financements au niveau européen.

Téléchargez le guide

Pour aller plus loin, le site Internet du Relais Culture Europe (www.relais-culture-europe.org) propose également des études de cas et recense les projets culturels européens dans une base de données.

Les soutiens à la mobilité dans le secteur culturel et de la création

EriCarts vient de dévoiler les résultats de son étude débutée en avril 2008 pour la Commission européenne et portant sur les soutiens à la mobilité dans le secteur culturel et de la création. Après avoir analysé les mesures existantes, l’institut propose des recommandations à l’intention des États membres et de la Commission européenne.

L’institut ERICarts (institut européen de recherche sur les politiques culturelles) a effectué cette étude d’avril et octobre 2008 sur commande de la Commission européenne. La synthèse précise qu’il ne s’agissait pas de "faire un panorama complet de toutes les aides à la mobilité mais plutôt de faire une analyse sur la portée et les résultats de ces programmes".

ERICarts a donc collecté des informations sur :
- les tendances des aides à la mobilité dans différentes régions de l’Europe
- les récents débats qui se sont tenus dans certains pays
- quelques soutiens à la mobilité en détaillant leurs objectifs, les types d’aides, les bénéficiaires, les conditions d’éligibilité…
- les motivations à la mise en place d’aides à la mobilité
- les sources d’informations sur les différentes aides pour les professionnels

Les recommandations effectuées par l’institut visent à proposer des programmes plus équilibrés et plus efficaces, avec l’aide de la Commission européenne :
- l’intégration dans un processus de développement ;
- l’intégration de la diversité culturelle ;
- l’intégration des expériences efficaces ;
- l’intégration d’une nouvelle diplomatie culturelle internationale ;
- l’émergence d’une concertation européenne.

Le rapport final (EN), le sommaire (EN) et la synthèse (FR) sont téléchargeables sur le site www.mobility-matters.eu.


L’institut ERICarts (European Institute for Comparative Cultural Research) a déjà publié des études sur La situation des professionnels de la création artistique en Europe et la Mobilité des artistes et sécurité sociale.
Plus d’informations : info@ericarts.org

L’abrégé des politiques et tendances culturelles en Europe

Le site www.culturalpolicies.net propose un système d’observation et d’information des politiques culturelles en Europe. Ce programme d’études, lancé en 1998 par le Conseil de l’Europe en collaboration avec ERICArts, analyse les tendances en matière de politiques culturelles dans 41 états.

Ces analyses, réalisées avec l’aide de chercheurs indépendants, des O.N.G.S et des gouvernements, sont struturées selon le schéma suivant :

1. Perspective historique : politique culturelle et instruments

2. Compétence, prise de décision et administration

3. Objectifs généraux et principes de la politique culturelle

4. Questions actuelles dans le débat et le développement culturels

5. Réglementations majeures dans le domaine culturel

6. Financement de la culture

7. Institutions culturelles et nouveaux partenariats

8. Soutien à la créativité et participation

9. Sources et liens

Le site propose également des tableaux de comparaison (financement de la culture, diversité culturelle), de créer son propre rapport à partir de plusieurs analyses.

Plus d’infos sur www.culturalpolicies.net

Les droits culturels

Ce document, élaboré en 2007 par l’Observatoire de la diversité et des droits culturels, veut "promouvoir - analyser et faire connaître - la protection de la diversité et des droits culturels au sein du système des droits de l’homme".


La Déclaration de Fribourg sur les droits culturels est le fruit d’un travail de 20 ans d’un groupe international d’experts, connu sous le nom "groupe de Fribourg", pour sa série unique et ininterrompue de publications, depuis un premier colloque en 1991 : "Les droits culturels, une catégorie sous-développée de droits de l’homme". Un projet de déclaration avait été co-édité, avec son commentaire article par article, en 1998 avec l’UNESCO.

La version actuelle se présente comme un texte issu de "la société civile", amélioré grâce au travail de nombreux observateurs de divers continents, réunis dans l’Observatoire de la diversité et des droits culturels, lié à l’Organisation Internationale de la Francophonie et à l’UNESCO. Soutenue déjà par une plate forme d’ONG, un certain nombre de chaires UNESCO de par le monde et beaucoup d’ Institutions partenaires, la déclaration catalyse un important mouvement pour promouvoir - analyser et faire connaître - la protection de la diversité et des droits culturels au sein du système des droits de l’homme.

Pour adhérer et retrouver la déclaration de Fribourg en plusieurs langues, rendez-vous sur le site de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels.

Téléchargez la déclaration en français

Statistiques culturelles en Europe

Publié dans la collection Culture chiffres du Deps, ce hors série est une traduction française de l’étude réalisée par Eurostats. On y retrouve les chiffres clés européens sur l’emploi, le patrimoine et les entreprises du secteur culturel des pays membres et candidats de l’Union Européenne.


Ce rapport, publié à l’origine par Eurostat (Office statistique des communautés européennes), propose des éléments statistiques sur le patrimoine culturel et met en évidence l’importance du secteur culturel en Europe, qui regroupe 2,4 % de l’emploi total.

Cet ouvrage comprend des chapitres sur l’emploi, les entreprises et le commerce extérieur ainsi que des données sur les dépenses culturelles et sur la participation à la vie culturelle.

Retrouvez le document original (en anglais) sur le site Eurostat.

Les Européens, la culture et les valeurs culturelles

Cette étude, réalisée à la demande de la Direction générale de l’éducation et de la culture en 2007, permet de mieux appréhender le comportement et l’opinion des Européens face à la culture.


Cette enquête a été réalisée par TNS Opinion & Social, qui a interviewé 26,755 citoyens dans les 27 États membres de l’Union entre le 14 février et le 18 mars 2007. (…)

Les objectifs de l’étude étaient en particulier d’analyser :
- l’idée que les Européens se font de la culture et l’importance que celle-ci revêt à leurs yeux ;
- la participation des Européens aux activités culturelles et artistiques ; le rôle d’Internet dans ce domaine ; les obstacles à l’accès à la culture et l’opinion des Européens à l’égard de l’accès gratuit à la culture ;
- la nature des échanges culturels, et, plus spécifiquement, leur valeur pour la société ; les contacts interculturels ; la volonté des Européens de rencontrer des citoyens d’autres pays et d’apprendre une nouvelle langue ; les facteurs favorisant la compréhension interculturelle et les acteurs les mieux placés pour mettre en œuvre ces mesures ;
- l’intérêt suscité par la culture en Europe et dans le reste du monde ; les opinions sur l’existence effective d’une culture européenne, ses caractéristiques et les effets de la mondialisation sur cette culture ;
- les principales valeurs qu’il convient de préserver et de renforcer dans la société et celles qui sont perçues comme étant intrinsèquement européennes.

L’étude analyse, pour chacun de ces points, les résultats moyens obtenus à l’échelle de l’Union européenne. Lorsque cela s’avère pertinent, nous aborderons également les résultats par pays et par catégorie sociodémographique.

Musique et diversité

Le Bureau Export de la Musique Française a organisé le 4 septembre 2007 un colloque sur la diversité, avec comme fil conducteur la Convention Unesco, adoptée en octobre 2005 et entrée en vigueur le 18 mars 2007. Les professionnels s’accordent sur la nécessité d’une régulation et d’une politique européenne pertinente. Une dynamique positive semble se profiler.


Le Bureau Export de la Musique Française propose deux comptes rendus de ce colloque (une version longue, et une courte), ainsi que la vidéo « Musique & Diversité « Paroles d’artistes », qui aborde le rapport de certains artistes français à l’export et la diversité culturelle.

SOMMAIRE (version longue)

Les nouveaux horizons de la production musicale

Quelles opportunités pour développer la filière musicale ?

Les enjeux de la Convention Unesco

L’action du Bureau Export pour la diversité culturelle

L’importance de la coopération et des échanges

La Commission européenne sur la même ligne

L’économie de la culture en Europe

Cette étude, première européenne, répond aux manques de données statistiques sur l’impact du secteur culturel. Elle permet de mesurer, au-delà de la fonction "divertissement", les performances économiques, mais aussi sociales des activités culturelles et créatives.


Cette étude a été réalisée en 2005-2006 par KEA Kern European Affairs, avec le soutien de Media Group (Turku School of Economics) et MKW Wirtschaftsforschung GmbH pour la Commission européenne.

"Cette étude est une première au niveau européen. Elle souligne à la fois la contribution directe (en termes de PIB, croissance et emploi) et la contribution indirecte (liens avec la créativité et l’innovation, liens avec le secteur des TIC, développement et attractivité des régions) du secteur culturel et créatif à l’Agenda de Lisbonne.

Quelques chiffres :
- Le chiffre d’affaires du secteur était de 654 milliards d’euros en 2003.
- Le secteur a contribué au PNB communautaire à hauteur de 2,6 % en 2003.
- La valeur ajoutée du secteur a crû de 19,7 % de 1999 à 2003.
- En 2004, 5,8 millions de personnes au moins étaient employées dans le secteur, soit 3,1 % des emplois totaux en Europe".

ATTENTION : Seul le résumé est en français. Les différents chapitres sont en anglais.

L’Unesco et le patrimoine culturel

L’UNESCO possède un dispositif normatif complet dans le domaine de la culture, riche de sept conventions lui permettant de prendre soin de la diversité culturelle dans toutes ses manifestations. Récapitulatif des textes adoptés.


Avec l’entrée en vigueur en 2007 de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, l’Unesco a complété sa protection en terme de diversité culturelle. Ce sont les deux piliers de la culture : patrimoine « immobilier, meuble et immatériel, y compris les expressions culturelles traditionnelles « et création contemporaine qui sont au coeur du dispositif.

Pour respecter la « féconde diversité des cultures » et « faciliter la libre circulation des idées par le mot et par l’image », l’Unesco dispose notamment de :

- la Convention sur le patrimoine mondial, culturel et naturel - 1972
cette convention définit les notions de patrimoine culturel et naturel, et engage "la collectivité internationale tout entière à participer à la protection du patrimoine de valeur universelle exceptionnelle, par l’octroi d’une assistance collective qui sans se substituer à l’action de l’Etat intéressé la complétera efficacement".
- la Déclaration universelle sur la diversité culturelle - 2001
Cette déclaration a été adoptée à l’unanimité par la 31ème session de la conférence générale du Fonds des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture le 2 novembre 2001 à Paris.
- la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel - 2003
Cette convention de l’Unesco est conçue pour engager les États parties à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sauvegarde de leur patrimoine culturel immatériel, et pour promouvoir la coopération et la solidarité aux niveaux régional et international en la matière. En outre, cette convention vise aussi à stimuler l’échange d’informations, d’expériences et d’initiatives communes dans ce domaine.
- la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles - 2007
Cette convention de l’Unesco, proposée en 2005 (voir le rapport préliminaire) est entrée en vigueur en mars 2007. Elle définit les principes de la diversité des expressions culturelles, et donc les différents droits, devoirs, et mesures qui en résultent.

Plus d’informations sur le portail de l’Unesco.

Mobilité des artistes et sécurité sociale

Cette étude, commandée par le Parlement européen et publiée en novembre 2006, vient compléter le rapport sur "la situation des professionnels de la création artistique en Europe" et approfondit les questions d’assurance chômage et de retraite.


Cette étude fait suite à une première étude réalisée par l’ERICarts (European Institute for Comparative Cultural Research) et Suzanne Capiau sur la situation des professionnels de la création artistique en Europe. Si cette dernière abordait aussi bien l’activité artistique que la sécurité sociale ou la fiscalité, l’étude "Mobilité des artistes et sécurité sociale" vient approfondir plus spécifiquement deux points : l’assurance chômage et la retraite, via une analyse de l’existant et des propositions (détachement, accélération des procédures administratives…).

"L’étude examine les entraves à la mobilité des artistes dans les domaines de l’assurance chômage et de la pension de retraite. Elle analyse les problèmes que rencontrent les artistes amenés à travailler dans un autre État membre. Ensuite, elle fait état du droit communautaire en la matière et examine des solutions possibles. Pour conclure, l’auteur donne des recommandations visant à faciliter la mobilité des artistes en Europe".

SOMMAIRE

Introduction

Résultats de l’étude

1. Rappel des principes

2. L’assurance chômage

3. La pension de retraite

Conclusions et recommandations

Bibliographie

La situation des professionnels de la création artistique en Europe

Ce rapport, publié en août 2006, présente les résultats d’une étude commandée par le Parlement Européen sur le statut des professionnels de la création artistique en Europe. On y retrouve une analyse des dispositifs spécifiques à certains Etats comme la présomption de salariat en France, l’aide sociale pour les professionnels à bas revenus aux Pays-Bas, les financements alternatifs de la sécurité sociale en Allemagne et en France…


"Cette étude examine les mesures innovantes existant dans certains États Membres pour améliorer la situation socioéconomique des auteurs (écrivains, artistes visuels, cinéastes, etc.) et des artistes interprètes et exécutants en Europe, principalement dans les domaines des relations de travail, de la représentation professionnelle, de la sécurité sociale et de la fiscalité, dans leurs aspects nationaux et européens liés à la mobilité transnationale. Elle formule une série de propositions qui s’inscrivent dans une large perspective d’action à l’échelle européenne".

SOMMAIRE

Introduction

Résultats de l’étude

1. Un statut spécial pour des artistes

2. Définir les artistes et leur statut professionnel

3. Les relations individuelles de travail

4. Les relations professionnelles

5. La sécurité sociale

6. La fiscalité

7. La mobilité internationale

8. Le droit d’auteur pour améliorer le statut économique des artistes ?

Conclusions et recommandations

Bibliographie

De nombreux documents en annexe complètent le rapport, parmi lesquels des exemples complémentaires, la description des rapports Europe - Canada, les avis et conclusions de différentes organisations internationales…

Etude relative à la mobilité et à la libre circulation des personnes et des productions dans le secteur culturel

Ce rapport propose une évaluation des principaux obstacles et difficultés recontrées par les artistes pour circuler dans l’Union européenne (formation, fiscalité, financements, protection sociale…)

SOMMAIRE

INTRODUCTION

I. FORMATION, ACCà ?S À LA PROFESSION ET EXERCICE DE L’ACTIVITÉ

II. STATUT ET PROTECTION SOCIALE

III. FISCALITÉ

IV. FINANCEMENTS

V. DROITS DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

VI. OBSTACLES ET PROBLà ?MES SPÉCIFIQUES

CONCLUSION

La musique de l’Europe : symphonie culturelle en europe économique majeure

Le colloque « les projets culturels européens pour quelle idée de l’Europe » a eu lieu en 2005 dans le cadre des jeudis de la Sorbonne. Un des ateliers concernait "La musique de l’Europe".


L’atelier "La musique de l’Europe : symphonie culturelle en Europe économique majeure" regroupait Julie DEMARIGNY, Hacène LARBI, Bruno MESSINA et Jean-François MICHEL. Les points abordés sont entre autre :

- Quelle(s) musique(s) pour l’Europe ?

- Quels avantages l’industrie musicale tire-elle de la communauté ?

- Qui et comment l’Europe doit subventionner la musique ?

- …

On peut retrouver la totalité des actes de ce colloque en ligne.

La longue marche de la décentralisation des politiques culturelles en Europe

Dans ce texte, Jean-Pierre Saez, directeur de l’Observatoire des politiques culturelles, se propose de revenir sur la décentralisation de la culture et se pose la question suivante : vers quelle Europe décentralisée allons-nous aujourd’hui ?


La décentralisation des politiques culturelles en Europe, si elle est désormais un fait institutionnel et politique, n’a toutefois pas cheminé d’un même pas et présente des configurations diverses à travers le continent européen : les types d’échelons territoriaux, leur nombre, leur assise, leurs compétences respectives, sont variables d’un pays à l’autre.

L’ensemble de ces éléments politico-administratifs est examiné attentivement dans cet article de Jean-Pierre Saez, pour comprendre à la fois les lignes communes de ce processus et les singularités des différents modèles en présence.

Rapport d’information au nom de la délégation du sénat pour l’Union européenne sur l’Europe et la culture

Ce rapport d’information fait en 2001 par Maurice Blin au nom de la délégation du Sénat pour l’Union européenne, fait le point sur l’action culturelle dans la Communauté européenne et fait des propositions pour améliorer la statut de la culture européenne.


Si certains voient dans le développement d’une culture européenne le danger d’une uniformisation des cultures, il est nécessaire d’y voir aussi une possibilité de partages et d’échanges entre les différents pays et cultures.

SOMMAIRE

INTRODUCTION : LE DEFI ET L’ENJEU

I. L’ACTION CULTURELLE COMMUNAUTAIRE : UN BILAN EN DEMI-TEINTE

A. LE PROGRAMME " CULTURE 2000 "

1. Des objectifs dispersés

2. Un premier bilan décevant

B. LA POLITIQUE AUDIOVISUELLE

1. Le cadre juridique

2. Les programmes MEDIA

3. Les autres actions communautaires

4. Les perspectives

C. LA MAITRISE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

D. LA CULTURE ET L’ÉDUCATION

II. LA CULTURE, PARENTE PAUVRE

A. LES FONDS STRUCTURELS

1. Des fonds importants

2. Une dimension européenne contestable

B. LE MARCHÉ DES BIENS CULTURELS N’EST PAS " UNIQUE "

1. La libre circulation des professionnels …

2. … et des biens culturels

3. Les droits d’auteur

4. La fiscalité

C. LA POLITIQUE DE LA CONCURRENCE

1. Les aides nationales au cinéma

2. La place du service public audiovisuel

D. LA CULTURE ET LES RELATIONS EXTÉRIEURES

1. De l’" exception " à la " diversité " culturelle

2. La coopération culturelle de l’Union

III. QUE FAIRE ?

A. LES FREINS A L’ACTION CULTURELLE

1. L’absence de " fil directeur "

2. L’hétérogénéité des politiques nationales

3. Le bilan du sommet de Nice

B. QUELQUES PRINCIPES

1. Le respect de la singularité culturelle

2. La " plus-value " européenne

C. QUATRE VOIES RESTENT OUVERTES

1. Vers le 1 % culturel ?

2. Des améliorations institutionnelles

3. L’avenir de la coopération renforcée ?

4. L’alliance avec des tiers

CONCLUSION : LA CULTURE EST UNE FORCE

ANNEXE

The recording industry in Japan 2006

L’Association japonaise de l’industrie du disque a présenté ses statistiques sur le marché du disque au Japon en 2005 et les prévisions 2006. On y retrouve les chiffres concernant la production, la distribution, la vente de Cd, d’albums …


On y apprend ainsi que le productin totale de musiques enregistrée par les membres de l’Association Japonaise de l’industrie du disque atteint 353,2 millions d’unités.

Le spectacle vivant au Québec.

Ce dossier fait le point sur le marché du spectacle vivant au Québec, ses relations avec la France, les Etats-Unis …


La première partie propose des présentations de trois acteurs ou événements du spectacle vivant québécois. La dernière partie reprend les questions abordées lors des rencontres professionnelles du Centre National de la Chanson des variétés et du jazz : le métier et les pratiques des tourneurs québécois, la distribution, les relations avec la France et les Etats-Unis.

Comment faire venir un artiste étranger en France ?

Suite à la journée de conférence-débat du 19 octobre dernier sur le thème "Comment faire venir un artiste étranger en France ?", Zone Franche met à disposition sous la forme d’un compte-rendu l’intégralité des documents préparatoires des différents intervenants (ministère des affaires étrangères, ministère de l’intérieur, ministère de l’emploi et la cohésion sociale, DRAC Ile-de-France, CLEISS).

CONTENU

– L’ACCES DES ARTISTES ETRANGERS AU TERRITOIRE FRANà ?AIS Par Michel CHRETIEN, Ministère des Affaires Etrangères, sous-direction de la circulation des étrangers

– LA REGLEMENTATION DE L’ENTREE ET DU SEJOUR DES ARTISTES ETRANGERS EN FRANCE Par François LEPAGE, Ministère de l’Intérieur, Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ), Bureau des visas

– LE ROLE DU MINISTERE DE LA CULTURE DANS LA VENUE D’UN ARTISTE ETRANGER EN FRANCE Par Isabelle DURANQUET, Direction Régionale des Affaires Culturelles, Chef du bureau des affaires générales et des licences d’entrepreneurs de spectacles

– LA REGLEMENTATION DU TRAVAIL DES ARTISTES ETRANGERS SE PRODUISANT EN FRANCE Par Hervé GUICHAOUA, Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement, Conseiller technique à la Direction de la population et des migrations

– LA REGLEMENTATION SOCIALE DES ARTISTES ETRANGERS SE PRODUISANT EN FRANCE : ACCORDS INTERNATIONAUX EN MATIERE DE SECURITE SOCIALE Par Françoise ROGER, Service juridique du Centre de Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale

Guide pratique France-Québec du disque et du spectacle

Un guide gratuit et téléchargeable au format PDF ayant pour objectif de favoriser les échanges disques et spectacles entre ces deux territoires.
Rédigé par Jean-Noà« l Bigotti (Irma) et Jean-Robert Bisaillon (Sopref).

Fruit de recherches, de rencontres et d’entretiens avec des professionnels, le Guide pratique France-Québec du disque et du spectacle est un outil téléchargeable gratuitement qui a pour dessein de favoriser échanges et collaborations bilatérales.

Il se fonde sur trois postulats :

- la nécessité de travailler à un niveau artisanal (dans un premier temps),
- l’obligation d’un partenaire présent et actif sur l’autre territoire,
- la bonne connaissance des législations diverses propres à chaque pays.

Le guide trouve également toute sa pertinence dans les interviews de professionnels (tourneurs, artistes, média…), les exemples de partenariats (heureux comme malheureux) qui ont eu lieu, sans oublier le lexique France/Québec/Canada anglais !

L’ouvrage s’articule comme suit :

- 1 Comprendre nos différences
- 2 Profil des entreprises engagées dans les nouvelles initiatives d’exportation
- 3 Législations
- 4 Échanges et circulation des biens
- 5 Stratégies et approches
- 6 Autres échanges, propriété intellectuelle et Internet
- Cas types
- Tableau des Arrimages (au mois de mars 2006)
- Fenêtres de visibilité et rendez-vous incontournables
- Bibliographie France et Québec
- Adresses utiles
- Lexique France / Québec / Canada Anglais

Ce document se verra enrichi au fil du temps, de rajouts et mises à jour, notamment dans le "Tableau des arrimages" qui montre les partenariats noués selon les projets. En outre, tous documents visant à faciliter les échanges entre la France et le Québec se retrouveront ici.


Formation : "Outils et Stratégies pour développer son projet"


Complément du Guide, un module de formation proposé par l’Irma et la Sopref permettra de faire le point sur la stratégie à adopter dans le cadre de l’exportation entre la France et le Québec.
Dates :
Les 9 et 10 novembre à la Sopref (Montréal), pour les Québécois souhaitant développer un projet vers la France.
Les 27 et 28 novembre à l’Irma (Paris), pour les Français souhaitant développer un projet vers le Québec.