Etats des lieux régionaux et départementaux

Arts du spectacle en Provence-Alpes-Côte d’Azur

La collaboration de nombreuses institutions partenaires a permis la collecte, l’appropriation et le traitement de nombreuses données disponibles pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2008, autour des questions relatives aux activités de spectacle, leur financement et l’emploi.

Ce rapport, réalisé par l’Arcade et élaboré comme un outil d’accompagnement et de réflexion, s’adresse à l’ensemble des professionnels du secteur. Publiée une première fois en 2005, cette nouvelle édition s’adresse également à un public plus large de non-spécialistes, proposant une meilleure lisibilité du secteur.

Certaines questions ont été plus particulièrement approfondies, telles que :
- Comment s’organise le secteur des arts du spectacle ?
- Comment peut-on mesurer les activités de production et de diffusion ?
- Quelles sont les principales caractéristiques de l’offre de formation spécifique au secteur du spectacle en Paca ?
- Quels enjeux sous-tendent la formation professionnelle continue pour le secteur du spectacle et pour le territoire régional ?
- Comment peut-on mesurer l’emploi dans le spectacle vivant ?
- Comment se positionne la région Paca par rapport à l’ensemble du territoire ?
- Quelles évolutions pour la région Paca ?

Lire l’Etat des lieux du spectacle vivant en PACA 2008

Plus d’informations : www.arcade-paca.com

Les musiques actuelles en Pays de la Loire : données socio-économiques

En complément de l’enquête déjà menée concernant les festivals en région, le Pôle vient de diffuser la première édition de ses Cahiers, réalisés dans le cadre de la mission d’observation permanente sur les musiques actuelles en Pays de la Loire. Cette enquête permet de mesurer le poids socio-économique des adhérents au Pôle des musiques actuelles dans la région.

Dans une conjoncture économique difficile, le projet du Pôle a pris une nouvelle dimension et a pris en compte le nécessaire besoin de disposer d’élément d’analyses partagées tant en direction des acteurs eux-mêmes qu’en direction des collectivités.

Dans le cadre de l’adhésion 2008, un questionnaire a été mis en place. Il repose sur une grille d’indicateurs qui prend à la fois en compte les différents besoins (collectivités et secteur), les perspectives interrégionales, nationales et les questionnements intersectoriels (spectacle vivant, emploi, entreprenariat, économie sociale et solidaire…).

Plan de l’enquête :
"Les musiques actuelles en Pays de la Loire : des structures qui génèrent de l’emploi, de la diversité culturelle, de l’activité économique et du lien social"

1« Situation générale des adhérents du Pôle
- Emploi et ressources humaines
- Situation budgétaire

2« Le Pôle et le secteur des musiques actuelles : éléments de comparaisons
- Approche des musiques actuelles par la notion de filière
- Représentativité du Pôle vis-à -vis du secteur des musiques actuelles
- Les adhérents du Pôle, des structures centrales pour le monde de la musique

3« Profils des adhérents : quelques précisions
- Une pluralité d’activités
- Une répartition territoriale large

4« Ancienneté, réseaux, adhérents
- Ancienneté d’adhésion
- Réseaux, fédérations, unions
- Conventions collectives, syndicats d’employeurs
- Chiffres clés du Pôle

>> Lire l’enquête complète

>> Retrouvez l’enquête sur les festivals

Cartographie régionale du spectacle vivant

Antoine Chotard et Adrien Le Vaillant (ARSV Poitou Charentes) ont réalisé en 2008 pour la DMDTS un état des lieux des réseaux financés par le Ministère de la culture et de la communication en 2006.

Cliquez sur la région pour accéder aux statistiques :

- ALSACE
- AQUITAINE
- AUVERGNE
- BOURGOGNE
- BRETAGNE
- CENTRE
- CHAMPAGNE ARDENNE
- FRANCHE-COMTE
- DOM
- PARIS - ILE-DE-FRANCE
- LANGUEDOC ROUSSILLON
- LIMOUSIN
- LORRAINE
- MIDI-PYRENEES
- NORD PAS-DE-CALAIS
- BASSE-NORMANDIE
- HAUTE-NORMANDIE
- PAYS DE LA LOIRE
- PICARDIE
- POITOU-CHARENTES
- PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR
- RHONE-ALPES

Retrouvez également sur le site culture.gouv.fr la Cartographie nationale 2006.

La musique en Basse-Normandie

Réalisé en 2008 par Régine Montoya pour le Conseil économique et social régional de Basse-Normandie, cette étude met en évidence les potentiels existants et les spécificités de la région dans le domaine musical en termes de création, de production, de diffusion et de formation et fait une série de préconisations pour renforcer les atouts de la Basse-Normandie.


"Des Arts Florissants au festival Jazz sous les Pommiers, en passant par le Septembre musical de l’Orne ou le festival Nordik Impact, la Basse-Normandie est une terre riche en événements musicaux. Compte tenu des multiples enjeux induits en termes de structuration et de valorisation de ce secteur, ainsi que de l’importance de la pratique instrumentale et vocale en Basse-Normandie, le Président du Conseil Régional de Basse-Normandie a saisi le Conseil Economique et Social Régional afin que celui-ci réalise une étude approfondie visant à mettre en évidence les potentiels existants et les spécificités de la région dans le domaine musical en termes de création, de production, de diffusion et de formation. De cet état des lieux régional découle une série de préconisations dont la finalité première est de renforcer les atouts de la Basse-Normandie en matière musical, au service de l’aménagement, du développement et de l’attractivité du territoire."

L’étude est disponible sur le site du Conseil économique et social régional de Basse-Normandie : http://www.cesr-basse-normandie.fr.

Les musiques actuelles en Limousin

La concertation régionale des musiques actuelles a proposé en septembre 2007 un état des lieux des musiques actuelles en Limousin. Premier outil de ce groupe de réflexion, ce document va permettre d’établir "un diagnostic partagé du secteur" puis de "proposer des préconisations de développement".

SOMMAIRE

INTRODUCTION

- Un état des lieux des musiques actuelles, pourquoi ? pour quoi ? comment ?
- Précautions préalables

PREAMBULE : LA REGION LIMOUSIN

- Données géographiques, démographiques, d’axes de circulation et économiques

Livre I : LA CREATION
- I. Les groupes et artistes de musiques actuelles identifiés

- II. La répétition
- III. L’enseignement
- IV. La résidence
- V. L’accompagnement et environnement pour le développement des groupes et artistes

Livre II : LA DIFFUSION
- I. Les lieux de diffusion
- II. La diffusion non rattachée à un lieu
- III. Les programmateurs

Livre III : LA RESSOURCE
- I. Définition
- II. La ressource en Limousin

Livre IV : LE DISQUE

Livre V : L’EMPLOI
- I. L’emploi dans les structures intervenant de manière régulière dans le champ des musiques actuelles

- II. L’emploi dans les structures spécialisées en musiques actuelles

La diffusion occasionnelle du spectacle vivant professionnel en Bretagne

Des concerts dans un centre de thalassothérapie, en prison ou à la ferme, des événements organisés par une banque ou un casino… Les organisateurs occasionnels ne sont pas toujours repérés. Cette étude s’est penchée sur leur situation et émet des préconisations.

Les Articuleurs et l’Addav 56 se sont associés pour réaliser une étude sur « la diffusion occasionnelle du spectacle vivant professionnel en Bretagne ». Cette étude dénombre ainsi 500 organisateurs occasionnels, pour plus de 1000 spectacles à l’année.

Vous pouvez télécharger l’étude ici

Les festivals de musiques actuelles en Pays de la Loire

Le Pôle a réalisé une enquête qui met en lumière l’importance de l’activité des festivals en termes économiques et culturels en Pays de la Loire. Le document permet ainsi de poser quelques jalons pour une réflexion prospective sur les nouveaux enjeux de l’événementiel en région, entre logiques d’implantation locales et reconfigurations nationales.

En 2005, l’étude prospective pour un état des lieux territorial des musiques actuelles en Pays de la Loire avait permis de recenser 122 festivals intégrant des musiques actuelles, dont 96 centrés sur ces musiques dans la région.
Un échantillon de 21 festivals centrés sur les musiques actuelles, dont 17 adhérents au Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de la Loire ont été interrogés par Gérôme Guibert dans le cadre de la présente enquête sur l’édition 2007 de leur événement.

Quelques extraits de l’enquête flash :

Caractéristiques générales :
- 95% des organisateurs sont associatifs
- 90% des organisateurs investis sur d’autres activités que le festival
- 62% des festivals musiques actuelles proposent d’autres disciplines que la musique
- plus de 7 éditions déjà réalisées en moyenne
- une durée moyenne supérieure à 2 jours

Des flux de personnes qui génèrent une activité économique :
- 19 groupes/artistes programmés par festival
- 7440 entrées par festival
- 253 000 € de budget

Des professionnels qualifiés, des bénévoles impliqués mais des contrats de travail précaires :
- 2,15 salariés permanents soit 1,47 ETP par festival
- 38% de festivals sans salariés permanents
- une moyenne de 130 bénévoles par festival réunis pour l’événement

Un ancrage régional du public :
- un public régional à plus de 75%
- un pulic spécialisé qui peut venir de très loin

Un groupe sur quatre programmé est issu de la région :
- les groupes régionaux représentent en moyenne 25% de la programmation
- 5 groupes/artistes régionaux par festival en moyenne
- un rôle complémentaire de l’offre festivalière

Des festivals aidés par les collectivités territoriales en majorité :
- les festivals sont avant tout aidés par leur commune d’implantation
- des subventions proportionnelles au budget

Un risque qui décroit avec l’expérience et l’envergure des festivals :
- les petits festivals ont davantage de probabilité d’être fortement excédentaire ou déficitaire
- exister depuis longtemps décroit l’aléa des résultats financiers

Entre 2006 et 2007, une évolution des postes budgétaires expliquée en partie par l’évolution du contexte :
- des budgets qui augmentent légèrement
- des budgets artistiques et communication en hausse

Profils :
- 57% des festivals sont « spécialisés »
- 43% des festivals sont « généralistes »

Au total, les festivals « musiques actuelles » en région représentent, sur une année…

Le site du Pôle

Éléments de caractérisation socio-économique et culturelle des musiciens réunionnais

L’ethnomusicologue Guillaume Samson a réalisé pour le PRMA de la Réunion une enquête auprès de 100 musiciens de musiques actuelles de l’île. Première de ce type à la Réunion, l’étude de 2007 met en évidence la diversité des profils, des attentes et des pratiques de ces musiciens, majoritairement confrontés à la précarité.

SOMMAIRE

MÉTHODE

- Hypothèse de départ
- Questionnaire
- Enquêteurs

ÉCHANTILLON

- Structure de l’échantillon et représentativité de l’enquête
- Représentativité des sexes
- Moyenne d’âge

CARACTÉRISTIQUES SOCIALES ET PROFESSIONNELLES

- Situation socio-professionnelle et trajectoires sociales des musiciens
- Niveau des revenus des musiciens et part de l’activité musicale
- Mobilité résidentielle des musiciens
- « Carrières » et motivations de la pratique musicale : quatre profils

ACTIVITÉS LIÉES A LA MUSIQUE

- Investissement dans les instruments et le matériel
- Activité musicale liée à la scène
- Activité musicale liée au disque
- Enseignement

CARACTÉRISTIQUES CULTURELLES

- Esthétiques, références et trajectoires culturelles
- Investissement financier dans la culture
- Apprentissage et savoir-faire

CONCLUSIONS

Téléchargez l’étude sur le site du PRMA de la Réunion.

Rencontres Musiques actuelles en région Nord-pas de Calais

Le Réseau RAOUL a organisé les rencontres Action culturelle et résidences de créations les 19 et 20 décembre à Dunkerque, en partenariat avec Domaine Musiques et le Conseil régional NPDC. Les actes reprennent les interventions des trois ateliers : "Politiques publiques et musiques actuelles", "Action culturelle dans les projets artistiques des structures" et "Les Résidences de création".

Atelier 1 : POLITIQUES PUBLIQUES ET MUSIQUES ACTUELLES

Quelle place les musiques actuelles tiennent-elles dans les politiques culturelles mises en place par les collectivités ? Quelle est la légitimité aujourd’hui du secteur ? Comment promouvoir les musiques actuelles dans les politiques publiques ?

- Gilles CASTAGNAC : Directeur de l’Irma (centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles)
- Frédéric VILCOCQ : Conseiller Régional Aquitaine / Vice-Président du Conseil Supérieur des Musiques Actuelles
- André CAYOT : Chargé de mission Musique à la DMDTS, Ministère de la culture
- Olivier DUBOIS : Responsable du service information/communication de Domaine Musiques

Atelier 2 : L’ACTION CULTURELLE DANS LES PROJETS ARTISTIQUES DES STRUCTURES

Que recouvre la notion d’action culturelle ? Quelle est sa valeur ajoutée pour les acteurs du secteur ? Comment se met-elle en place dans les structures musiques actuelles ? Quels sont les facteurs-clés de succès ?

- Réjane SOURISSEAU : Opale, CNAR Culture
- Guillaume LECHEVIN : Directeur des 4 Écluses Dunkerque, Président du réseau R.A.O.U.L.
- Eric LE MOAL : DRAC Nord-Pas de Calais
- Eric DUPONT : Directeur culturel de la Ville de Faches-Thumesnil, en charge de la programmation artistique des Arcades
- Guy DUMELIE : FNCC (Fédération Nationale des Collectivités Territoriales pour la Culture)

Atelier 3 : LES RÉSIDENCES DE CRÉATION

Qu’est-ce qu’une résidence de création ? Comment fonctionnent-elles ? Quel est leur intérêt pour le secteur des musiques actuelles ? Comment sont-elles financées ? Qu’apportent-elles aux artistes, aux structures d’accueil, aux partenaires ?

- Hélène KLUNDER : DMDTS, Ministère de la culture
- Michel KOUTEYNIKOFF : Conseil Régional Nord-Pas de Calais
- Hélène LAVERGE : Directrice du Bateau Feu, Dunkerque
- Patrick DUVAL : Directeur de Musiques de Nuit, Bordeaux
- Joost FONTEYN : Buda Kunstencentrum / Festival Happy New Years, Courtrai
- David BARTHOLOME : Chanteur du groupe Sharko
- David FOLLIOT et Nicolas LEFEVRE : Manager et Chanteur du groupe Lulu

Les actes sont disponibles sur le site du réseau RAOUL.

Plus d’informations sur le réseau.

Projet d’orientation pour la prise en compte des musiques actuelles dans le Pays du Vignoble nantais

Trempole et le syndicat mixte du Pays du Pays du Vignoble nantais ont réalisé en 2006 ce document qui présente les actions, les projets et les lieux en matière de diffusion, de production, de formation et d’information. Une seconde partie présente les enjeux spécifiques au Pays du Vignoble Nantais et une troisième pose des préconisations en matière de musiques actuelles.

SOMMAIRE

Première partie : l’état des lieux

A« Les principales caractéristiques socio-démographiques du pays du vignoble nantais

B« La population des musiciens et des groupes

C« Les lieux et les événements du vignoble

D« La dimension technique des lieux et des événements

E« Les ressources du territoire

F« L’administration des actions et des projets

Seconde partie : analyses et enjeux

A« Les enjeux concernant l’existant

B« Les enjeux du développement des musiques actuelles avec le pays

Troisième partie : les préconisations

A« Les préalables aux préconisations

B« Les préconisations : travailler ensemble

Synthèse

Annexes

Retrouvez d’autres initiatives régionales sur le site du CSMA.

Musiques actuelles en Poitou-Charentes

Le Pôle régional des musiques actuelles de Poitou-Charentes et l’Observatoire de l’Agence régionale du spectacle vivant ont réalisé ce document pour poser les premières bases de travail pour la concertation Poitou-Charentes.

SOMMAIRE

- 30 Repères thématiques

  • Pratiques et création
  • Disque
  • Diffusion
  • Emploi
  • Financement

- Préconisations pour une observation pérenne

- À la source

Le financement public du spectacle vivant subventionné par l’État en région de 2002 à 2004

Ce deuxième numéro des Repères de la DMDTS, publié en août 2007, propose un bilan du financement du spectacle vivant par l’État en 2004 région par région.


Extrait du résumé

Cette mise en perspective a permis de dégager quelques tendances dans le temps. Toutefois, la période étant courte, ces tendances devront être confirmées ou infirmées au fur et à mesure de la mise à jour du présent exercice.

- sur l’ensemble de la période et pour le périmètre défini (hors EP), les crédits des collectivités territoriales représentent chaque année près de 3/4 du montant total des subventions ;
- entre 2002 et 2004, les financements de l’Etat et des collectivités territoriales sont toujours en hausse : 10% pour l’Etat (tableau en page 7) et 16% pour les collectivités territoriales (tableau en page 12). Pris dans leur ensemble, les crédits de l’Etat et des collectivités territoriales augmentent de 14% sur les trois années ;

Voir aussi le rapport sur le [Financement public du spectacle vivant subventionné par l’État en 2004].

La circulation et l’usage des supports enregistrés dans les musiques populaires en Ile de France

Dans le cadre du programme interministériel â ? ?Culture et Territoires en Ile de Franceâ ? ?, François Ribac a mené en 2006/2007 une recherche sur l’utilisation des supports enregistrés et des machines de reproduction dans les musiques populaires.


Ce rapport, "consacré à la façon dont des jeunes musicien-n-e-s apprennent et pratiquent les musiques populaires et plus particulièrement au rôle des supports enregistrés et des machines de reproduction sonore" a été réalisé pour le programme interministériel Culture et territoires, le bureau des Écritures de la Direction de la Musique, du Théâtre et de la Danse du Ministère de la Culture et le Conseil général de Seine-Saint-Denis

SOMMAIRE

Remerciements et présentation

Prologue

1ère partie : LES INSTRUCTEURS NON-HUMAINS

- 1 De la partition
- 2 Le phonographe
- 3 Une nouvelle instruction publique (en privé)
- 4 Le monde du recording
- 5 Voyage au cœur d’un studio
- 6 Les deux principes
- 7 Universalité du système
- 8 Le hip hop et la techno : une translation généralisée

Interlude : Comment les interprètes sont-ils devenus des « créateurs«  ?

- 9 La réponse cognitive
- 10 Interprètes et supports ; une nouvelle alliance
- 11 Le producteur
- 12 Un dialogue suivi d’une tirade sur les variations du goût pour le recording
- 13 La naissance d’un paradigme
- 14 Monkees and others short stories
- 15 Un triple mouvement : importation, appropriation, réexportation
- 16 Le précédent de l’imprimerie et des instructeurs silencieux

2ème partie : L’ENQUà ?TE EN ILE DE FRANCE

Deuxième prologue

- 1 Modalités de l’enquête
- 2 Les débuts
- 3 Usages : composer (au sens de passer une alliance) avec les supports
- 4 L’informatique et Internet
- 5 Fabriquer et exporter sa musique
- 6 D’un genre à l’autre
- 7 Conclusions

Bibliographie

Pour télécharger le rapport, c’est ici. Mais attention, il est nécessaire de disposer d’Adobe reader 6 pour visualiser les illustrations et les cartographies.

Pour en savoir plus sur le programme Culture et territoires en à ?le-de-France : http://culture-et-territoires.fr.

Concertation Territoriale des Musiques Actuelles en Aquitaine

Le lancement de la concertation territoriale en Aquitaine a eu lieu le 14 décembre 2006, à l’initiative de la DRAC, du Conseil Régional et du RAMA (Réseau Aquitain des Musiques Actuelles). Les travaux de la concertation se concentrent sur les thèmes suivants : publics, territoires et coopération territoriale ; soutien, accompagnement, création ; formation, transmission ; ressource et information ; filière de développement artistique.

Le texte cadre est accompagné du compte-rendu d’un atelier Ressources de la CTMA en Aquitaine, qui a pour objectif d’accompagner la Concertation Territoriale en posant les constats généraux et en synthétisant les réunions, les problématiques, les pistes de travail… afin de proposer une méthodologie de l’élaboration d’un "Schéma Territorial de la Ressource".

SOMMAIRE DU TEXTE CADRE

Avant-propos

Définition des Concertations Territoriales

Objectifs et missions

Fonctionnement et évolution

Thématiques et organisation

SOMMAIRE DE LA SYNTHà ?SE DE L’ATELIER

I. CONSTATS GÉNÉRAUX

II. TABLEAU SYNTHÉTIQUE DES DÉBATS

III. SYNTHà ?SE DES ATELIERS DE TRAVAIL

IV. PROPOSITION DE MÉTHODOLOGIE

État des lieux des musiques actuelles en Auvergne

Cette étude réalisée par le Transfo, publiée en mars 2007, présente les acteurs et les principales structures d’encadrement des musiques actuelles, informations accompagnées de données chiffrées et cartographiées qui regroupent et synthétisent les connaissances du secteur.

SOMMAIRE

1. LA CRÉATION

2. LA DIFFUSION

3. LE DISQUE

4. L’INFORMATION ET LA RESSOURCE

Les musiques actuelles dans le grand Lyon

Dans cette étude communiquée en février 2007, l’Opale (Observatoire partenarial lyonnais en économie) revient sur les enjeux du secteur des musiques actuelles, vectrices d’image, d’attractivité et de dynamisme, qui participent à l’offre culturelle dans le Grand Lyon. Ce document esquisse également quelques pistes d’action.

SOMMAIRE

Quelques chiffres.

L’industrie de la musique enregistrée : crise profonde ou simple transition technologique ?

Une scène lyonnaise dynamique et une offre de lieux diversifiée.

Des enjeux transverses.

Une localisation très centrale.

Des acteurs publics régionaux et locaux impliqués dans le soutien aux musiques actuelles.

Une multitude de réseau.

Des initiatives à relever.

Bilan du secteur sur l’agglomération.

Axes de développement et pistes d’action.

Les musiques actuelles en Côtes d’Armor - La diffusion

Des cafés-concerts aux salles spécialisées, en passant par les festivals ou autres tremplins, l’addm 22 dresse un portrait détaillé des lieux de diffusion dans les Côtes d’Armor et propose une analyse de la diffusion des musiques actuelles dans ce département.


Julien Pion, chargé de mission Musiques Actuelles à l’addm 22, met en évidence dans cette étude la fragilité des lieux de diffusion des musiques actuelles sur la durée, et la forte volonté des acteurs de créer des partenariats et de travailler ensemble.

SOMMAIRE

Introduction

1ère partie : Etat des lieux

Les cafés concerts

Paysages et constats

Conclusion

Les festivals

Paysages et constats

Conclusion

Les lieux de diffusion

Les lieux spécialisés musiques actuelles et amplifiées

Les salles de diffusion généralistes

Les autres lieux

Conclusion

Les autres vecteurs de la diffusion

Les animations diverses

Les tremplins

La diffusion d’événements ponctuels

Conclusion

2ème partie : la diffusion des musiques actuelles dans le département : analyse et conclusion

Un volume global d’activité important

Chacun son rôle mais une complémentarité à rechercher

Des musiques amplifiées moins présentes

Des musiques actuelles qui déroutent parfois

Les musiques actuelles comme champ d’expérimentation des politiques culturelles

Une volonté partagée de se mettre autour de la table

Un lieu dédié dans le département

Notes

Eléments statistiques sur le réseau Avant-Mardi (Midi-Pyrénées) 2005

L’association Avant-Mardi, qui regroupe une trentaine d’acteurs culturels du secteur des musiques actuelles en Midi-Pyrénées, a réalisé un état des lieux de diffusion, de répétition et d’accompagnement

En plus de ses objectifs de structuration, de formation, de diffusion…, l’association Avant-Mardi poursuit une mission d’observation. C’est dans ce cadre qu’elle a mené une enquête et propose ces "éléments statistiques".

SOMMAIRE

Préambule

Avant-Mardi, c’est quoi ?

Les structures étudiées

Diffusion : Concerts ou spectacles dans un seul lieu

Diffusion : Organisation de concerts ou de spectacles dans plusieurs lieux

Diffusion : Organisation de festivals

Diffusion : Conclusion et graphiques

Hors diffusion : Les studios de répétition

Hors diffusion : La répétition sce`ne

Hors diffusion : La résidence d’artistes

Hors diffusion : L’accompagnement artistique

Hors diffusion : La pratique artistique en milieu scolaire

Hors diffusion : Conclusion

La répartition du budget : Provenance des ressources

La répartition du budget : Charges

Les emplois permanents

Les emplois non permanents

Conclusion

Plus d’infos sur Avant-mardi

"Politiques publiques et musiques actuelles" en Limousin

La Région Limousin a organisé en mai 2006 une journée d’étude sur le thème « Politiques publiques et musiques actuelles » , à l’initiative de la Fédération Hiéro Limoges et en partenariat avec Musique et Danse en Limousin.


Cette journée a rassemblé bon nombre des élus et professionnels du secteur pour définir ensemble la place de cette richesse artistique et de cette diversité créative. L’objectif était de réfléchir aux enjeux pour les territoires du développement des musiques actuelles.

SOMMAIRE

Ouverture La récente prise en compte des Musiques Actuelles dans la sphère publique (Etat et Collectivités Territoriales)

Atelier 1 : Besoins des musiciens de Musiques Actuelles et les Réponses apportées par les politiques publiques à leurs attentes

Atelier 2 : Les Enjeux de la diffusion des Musiques Actuelles :

Les Structures de Musiques Actuelles : Missions ; Rôle dans le développement du secteur, Relation avec les musiciens et les publics, Modes de gestion, Moyens (financiers, humains, matériels…)

Atelier 3 : Musiques Actuelles et Territoires

Les Enjeux du développement des Musiques Actuelles pour les Territoires : la structuration du secteur des Musiques Actuelles et la recherche d’une cohérence territoriale des politiques publiques pour le développement de ce secteur

Conclusion

Actes des tables rondes de CHARIVA’RAJ

Les actes des tables rondes "Chariva’Raj", qui ont eu lieu en avril 2006, dressent un état des lieux du fonctionnement des acteurs du jazz en région Rhône-Alpes, et tentent d’envisager les modalités de construction d’une dynamique régionale forte.

SOMMAIRE

Mot d’ouverture
Jacques BONNARDEL, président de Rhône-Alpes Jazz

Table ronde 1
Les collectifs de musiciens jazz et musiques improvisées en Rhône-Alpes : organisation, fonctionnement, ancrage des collectifs en Rhône-Alpes
Sous la direction de Pierre-Henri FRAPPAT, administrateur de l’ARFI et membre du Conseil d’Administration de RAJ

Table ronde 2
Comment construire une dynamique régionale Jazz et musiques improvisées en Rhône-Alpes ?
Sous la direction de Jean-Claude LARTIGOT, directeur de l’Agence Musique et Danse Rhône-Alpes

La création et la diffusion du spectacle vivant en Languedoc-Roussillon

Ce rapport commandé par le Comité consultatif régional des professions du spectacle vivant Languedoc-Roussillon, et publié en juillet 2006, détaillent les financements publics régionaux du spectacle vivant sur la période 1999-2004 et étudie les ressources des équipes et lieux artistiques.

Rapport de Nicolas DUBOURG, Joà« l INGUIMBERT et Emmanuel NÉGRIER
OBSTER « juillet 2006

Extrait de l’introduction :

"Le Languedoc-Roussillon se caractérise par une présence assez forte du spectacle vivant, auquel les institutions publiques consacrent d’importants budgets. Les données de l’OPPES évaluent à 32,8% la part que ce domaine occupe dans les financements publics de la culture en région en 2002. En termes d’emploi culturel, la région est la troisième de France, après l’Ile-de-France et Provence Alpes Côte d’Azur, en part de ces emplois dans la population active (1,77%). L’emploi du spectacle vivant est, de tous les secteurs de la culture en Languedoc-Roussillon, celui qui a le plus fortement augmenté dans les années 1990 : +4,5%. Il représentait, en 1999, 38,5% de l’emploi culturel. Mais il est également marqué par un niveau de précarité supérieur à la moyenne.
Enfin, la répartition des financements et équipements, en matière de spectacle vivant comme dans bien d’autres domaines de la culture, montre une forte tendance à la concentration autour de quelques pôles, et une grande difficulté à poursuivre un objectif d’aménagement équilibré du territoire. Ce diagnostic très synthétique, que notre équipe d’observation culturelle suit de façon permanente, n’interroge pas dans le détail la situation de la création.

On sait qu’après la génération bâtisseuse des années 1980-1990, beaucoup s’interrogent sur le décalage entre la capacité à construire des équipements et la difficulté à financer les projets artistiques qui, seuls, rendent ces lieux vivants. C’est donc l’objet principal de ce travail que de porter le regard sur les conditions dans lesquelles la création de spectacle est soutenue dans la région."

SOMMAIRE

Introduction générale
Première partie : Les financements publics du spectacle vivant en Languedoc- Roussillon (1999-2004)
A. Analyse globale
B. Ventilations par type
C. Ventilation par discipline
D. Les évolutions (2003-2004)
E. Le soutien aux équipes professionnelles

Seconde Partie : Les ressources des équipes et lieux artistiques : création et diffusion
Présentation
1- Les finances du spectacle vivant : équipes et lieux artistiques
2- Les aides à la création : modalités et répartition
3. La diffusion : spectacles créés et représentations
Conclusion générale
Synthèse

Éléments d’état des lieux du spectacle en Poitou-Charentes

Ce document est issu de la réunion de travail du Conseil de concertation régionale des professions du spectacle, qui a eu lieu le 25 novembre 2004 à Poitiers.


Cet état des lieux, rédigé par Antoine CHOTARD, Cédric COUTURE, et Xavier MIGEOT, reprend les données statistiques de l’ANPE, de l’Unedic, de la caisse des congés spectacles et d’Audiens. Il aborde les problèmes du secteur : difficile connaissance du marché, l’intermittence, les emplois jeunes …

SOMMAIRE

Chapitre I - Les établissements, l’emploi et la formation dans l’audiovisuel et le spectacle vivant

I-1. Essai de synthèse

I-2. Données nationales

I-3. Analyses régionales

I-4. Les fonctions publiques

I-5. Les emplois jeunes (Premier acte, 2003)

I-6. La difficile connaissance du marché de l’emploi

I-7. La formation (Afdas, 2003)

I-8. Problématiques du groupe de travail du CCRPS

Chapitre II - La diffusion du spectacle vivant en 2003

II-1. Données de cadrage de la diffusion et la production en Poitou-Charentes

II-2. Analyse régionale de la diffusion

II-3. Analyse des principaux réseaux de salles de diffusion

II-4. Problématiques du groupe de travail du CCRPS

Chapitre III - L’Economie, le Financement et les Politiques culturelles du Spectacle Vivant

III-1. Constats et problématiques généraux

III-2. Données nationales

III-3. Analyses régionales

L’emploi dans le spectacle en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Chaque année, Données et territoires fait le point, à la demande de l’Observatoire des arts et du spectacle, sur l’emploi dans le secteur du spectacle en Provence Alpes Côte d’Azur.


Cette étude rassemble les données de l’Insee, la Direction Régionale du Travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DRTEFP-PACA),la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC-PACA), l’AFDAS, le CNCS et les Assedics.

PDF - 502.5 ko

Données et territoires n°4

L’édition de décembre 2005 présente les chiffres de 2004.


PDF - 612.3 ko

Données et territoires n°5
L’édition de décembre 2006 présente les chiffres de 2005.

L’étude est disponible sur demande ou téléchargeable sur le site de l’Arcade

La production discographique (musiques actuelles amplifiées) en région Auvergne

Le Centre Info Rock Auvergne présente les résultats d’une enquête menée en 2004 et 2005 sur la production discographique régionale en musiques actuelles amplifiées.


67 disques (EP, LP, Maxi… ) ont ainsi fait l’objet d’une étude autour de plusieurs paramètres : la production, la distribution, le tirage ou encore les aides aux disques.

Emploi et formation en Lorraine

L’Arteca (centre de ressources de la culture en Lorraine) propose une synthèse de l’évolution des demandeurs d’emploi dans les secteurs du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel en Lorraine, pour la période de décembre 2003 à décembre 2004.


Cette synthèse s’insère dans le dispositif de suivi de l’emploi culturel en Lorraine mis en place en 2003 par le conseil régional de Lorraine et le ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Lorraine en partenariat avec l’ANPE Lorraine.

Les musiques actuelles en Côtes d’Armor - Ressources et répétition

L’ADDM 22 a rendu public en février 2006 cette étude sur les aspects de la répétition et des ressources dans le département des Côtes d’Armor. Ce travail est le premier volet d’une analyse cartographiée dont le second volet portera sur la diffusion. Des préconisations accompagnent ce rapport afin de soutenir la structuration sur un territoire où elle "aurait tendance à se dégrader".

Sommaire :

1re partie : Répétition et ressource : une nécessaire prise en compte, des enjeux et des besoins

- Premier besoin : un local de répétition

- Second besoin : l’information, la structuration et l’orientation

2e partie : Le paysage de la répétition, de la ressource et de l’accompagnement dans les Côtes d’Armor

Les lieux dédiés à la répétition

- Les studios de répétition offrent de bonnes conditions de travail

- Les lieux « aménagés », avec les moyens du bord

- Les lieux mis à disposition mais inadaptés, exemples

- Gestion, économie et activités

- Les lieux en préfiguration

La ressource : les besoins, les différents niveaux, les réseaux

- Vous avez dit ressource ?

- La carte de la ressource, les différents réseaux

- Trois réseaux : celui des acteurs, le réseau institutionnel et celui des écoles de musiques

- Les écoles de musique face aux enjeux des musiques actuelles

- Accompagnement et formation : deux notions différentes, deux éléments permettant une consolidation de la pratique des artistes

Une nouvelle ambition pour les musiques amplifiées/actuelles en Ile-de-France

Autour de la thèmatique générale suivante : "Une nouvelles ambitions pour les musiques amplifiées/actuelles en Ile-de-France", les rencontres du Grand Zebrock des 6 et 7 novembre 1998 avaient pour objectif de "contribuer à ce que ces musiques et les pratiques qui leur sont liées prennent mieux rang dans la vie culturelle de notre région".

Ces rencontres furent l’objet de plusieurs interventions (notamment de la part de Jacques Bonniel, Marc Touché, Eric Roux, Jean-Michel Lucas, Gilles Castagnac, Bruno Colin, Philippe Berthelot…) autour de thématiques telles que :
- Répéter et jouer les musiques amplifiées en Ile-de-France
- Associations structurantes, villes, départements, région, État , politique européenne : des points de vue différents pour un objectif commun…
- Associations, collectivités publiques et secteur marchand : quelles cohérences, quelles collaborations ?
- Les publics

Autant de débats permettant d’aborder les notions importantes que sont les relations partenariales, les enjeux de la formation, la structuration du secteur, la nécessité d’équipements adaptés aux pratiques musicales, les rencontres entre secteur marchand et service public…

Les musiques amplifiées en Vendée : Etat des lieux au premier semestre 2001

L’ étude a été initiée par la scène de musiques actuelles Fuzz’Yon et la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de Vendée. La réalisation de cette étude répondait à plusieurs objectifs :
- d’une part, réaliser un état des lieux des musiques amplifiées en Vendée,
- et de l’autre, mieux comprendre les besoins et les attentes des acteurs de ce secteur.

L’ensemble du travail d’enquête et de restitution a été réalisé par Gérome Guibert, sociologue à l’Université de Nantes de mars 2001 à septembre 2001, sous la conduite d’un comité de pilotage. 54 structures organisatrices de concerts et 91 groupes ont répondu à ces questionnaires.

Premiers éléments-clés de la diffusion des musiques actuelles en Poitou-Charentes

Réalisé en collaboration avec l’Observatoire régional du spectacle vivant, cet article est paru dans le numéro automne 2004 de "l’Affût", la lettre d’information de l’Agence régionale du spectacle vivant. En s’appuyant sur l’exploitation des données de la diffusion sur l’année 2003, il permet de révéler quelques premiers indicateurs de l’offre culturelle en matière de musiques actuelles sur le territoire régional et de confirmer la pluralité des réseaux de programmation.

À travers ces indices c’est en particulier la question de la diversité de l’offre qui est explorée : effectifs de groupes programmés, origine géographique des artistes, nombre de dates réalisées, part des différentes esthétiques dans les programmations, types de diffuseurs, nombre de tourneurs, fréquentation etc.

État des lieux sur les musiques actuelles en Maine et Loire

Cet état des lieux, réalisé par Nicolas Crusson de l’Addm 49, en collaboration avec Trempole (Pôle régional des musiques actuelles en Pays de la Loire) se présente comme une "réflexion pour une structuration du secteur" et dégage trois grands principes : "la reconnaissance par les décideurs", "la mutualisation des moyens" et la nécessité de "l’accompagnement des politiques".

Les dépenses des musiciens de musiques actuelles en Pays-de-Loire et en Poitou-Charentes

Les capacités d’observation et d’analyse permettant d’établir des états des lieux réguliers sont une des fonctions fondamentales mises en avant par les pôles régionaux des musiques actuelles. Deux d’entre eux ont entamé une enquête sur les "dépenses des musiciens". Une première confrontation de leurs travaux a donné lieu à l’élaboration d’un document de 8 pages présenté à l’occasion du colloque de Nantes "politiques publiques et musiques actuelles/amplifiées" en octobre 1998.

Depuis, ce travail s’est poursuivi dans les deux régions concernées. Pour les Pays-de-Loire, Trempolino réalise une étude régionale sur l’économie des musiques actuelles qui comporte un premier volet concernant "les groupes et les artistes". Pour Poitou-Charentes, le pôle régional travaille à partir des éléments récoltés auprès des structures de répétition, de diffusion et d’enregistrement des musiques actuelles.

Rapport de la commission régionale des musiques actuelles de Nord-Pas-de-Calais

Dans la continuité de la réflexion menée au niveau national, Domaine Musiques a mis en place en région Nord-Pas-de-Calais une Commission régionale des Musiques Actuelles qui a tenu plusieurs réunions de travail entre le 30 mars et le 1er juillet 1999.

Le travail de réflexion mené au sein de cette commission a rassemblé une grande partie des acteurs culturels de ce secteur en région et a fait l’objet d’un rapport final formalisant des éléments de réflexion mais aussi des préconisations.

Étude des musiques actuelles en Haute-Normandie

Cette étude, réalisée par Fabrice HUBERT, a été commandé en janvier 1999 par la DRAC et le Conseil Régional de Haute-Normandie dans le cadre du contrat de plan Etat - Région. Elle a pour objectif de présenter un état des lieux des musiques actuelles, d’en faire une analyse et d’apporter des propositions.

"Pour une politique régional en faveur des musiques actuelles" en Basse Normandie

Dans le cadre de la préparation du plan régional 2000-2006 et à la demande du Conseil Régional de Basse Normandie, quatre professionnels bas normands ont travaillé à l’élaboration de préconisations sur le thème "Pour une Politique Régionale en Faveur des Musiques Actuelles".

Les travaux sont organisés autour de quatre thématiques : Diffusion (Loïc Lecomte, La Luciole) - Accompagnement de Jeunes Talents (Laurent Simon, L’Ultrason (ex Clipt)) - Information (Matthieu Debar, Appel d’Air) - Formation (Serge Bourdon, ADMH). L’ensemble des travaux a été coordonné par Appel d’Air - CIR et Pôle Régional pour les Musiques Actuelles de Basse Normandie.

Rapport de la commission régionale des musiques actuelles Rhône-Alpes

À la demande croisée du Conseil régional Rhône-Alpes et de l’Etat d’une part, et des représentants des musiques actuelles régionaux d’autre part, des séminaires de réflexions se sont tenus de février à juin 1999 afin de recueillir les éléments permettant de structurer le pôle régional des musiques actuelles en Rhône-Alpes et de formuler des propositions pour la construction d’une politique régionale en faveur des musiques actuelles. Ce Rapport en constitue la synthèse.

État des lieux des musiques amplifiées dans le département de la Somme

Datant de septembre 2000 et réalisé par la Fédération des Musiques Amplifiées de la Somme, l’objectif avoué de cette étude est de montrer le "fonctionnement de ce milieu afin de mettre en exergue les points forts, repérer les points faibles et de là tenter de dégager des axes d’amélioration".

Étude sur les musiques actuelles en Haute-Saône

Réalisée par Jean-Luc Wertenschlag et Harty Kramer (Fédération Hiéro Mulhouse), et mandatée par l’Addim de la Haute-Saône, cette mission 2001 propose, outre une photographie du secteur des musiques actuelles dans ce département, de "faire émerger des besoins et de proposer des recommandations".

Rapport Musiques actuelles en Morbihan

À partir de l’étude réalisée par Nicolas Meckel en 2001, l’Addav 56 propose état des lieux, préconisations et conseils.

Actes du 1er forum des musiques actuelles en Champagne-Ardenne

Voici la synthèse des débats du 1er forum des musiques actuelles en Champagne-Ardenne le 8 juin 2002 à Chaumont en Haute Marne. Il est ainsi possible de trouver un bilan sur les musiques actuelles en Champagne-Ardenne suivi de l’étude de la structuration des musiques actuelles dans la région effectuée en 2001 par Fabrice Thuriot et Marc Fourdrignier, membre de l’université de Reims. Retrouvez l’intégralité de cette étude aux cotés de ces actes.

D’autres questions y furent également abordées : "Y a t’il convergence entre musiques actuelles et éducation populaire" ou â ? ?La prise en compte des musiques actuelles dans les politiques régionales et départementalesâ ? . Ces débat furent animés notamment par Flavie Van Colen du CRY pour la musique, Philippe Berthelot de la Fédurok ou Gérald Chabaud, Chargé de mission musiques actuelles pour la ville de Reims.

Rencontres musiques actuelles des Pays de la Loire des 11 et 12 octobre 2002 : synthèse des débats

Organisées par le pôle régional des musiques actuelles, ces journées ont eu pour but de "proposer un espace de dialogue et de réflexion, de concertation et de projection" grace à des tables rondes et ateliers portant sur le développement du secteur des musiques actuelles en région ainsi que sur l’interaction entre les différents acteurs.

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.