Etats des lieux sur l’emploi culturel et musical

Les contrats de professionnalisation dans le spectacle vivant

L’Afdas a réalisé pour le compte de l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications du Spectacle vivant une étude statistique sur le recours aux contrats de professionnalisation dans le spectacle vivant et sur l’insertion de ses bénéficiaires.

Cette étude qui porte sur les contrats signés en 2005 et 2006, permet d’analyser les premiers résultats de ce dispositif créé par la loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et de sa mise en oeuvre dans la branche du Spectacle vivant à travers l’accord professionnel du 2 février 2005 conclu par les partenaires sociaux.

Consultez le site de l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications du spectacle vivant.

Nouvelles organisations du travail dans les secteurs culturels

L’Institut des nouvelles formes d’emploi et organisation du travail (INNEF) a mené en 2008 une étude sur les statuts de l’économie sociale et solidaire (groupements d’employeurs, coopératives, GEIQ, portage salarial…). Le rapport démontre que ces statuts offrent souvent une meilleure pérennité des emplois tout en contribuant à une certaine structuration des projets mis en œuvre.

Le guide part délibérément des besoins et identifie - en regard - les possibles options offertes par les nouvelles organisations du travail. Il explique le contour des modes proposés et donne des exemples de réalisations, des témoignages de vécus et enfin un référentiel (où trouver plus d’informations, de l’aide…).

SOMMAIRE

Dans les secteurs culturels, des pistes à suivre ?

Des organisations connues - Portage salarial, Ettp, multisalariat, pluriactivité

Synthèse / nouvelles organisations du travail - Modèles de structuration

Partager des compétences - Le groupement d’employeurs

Partager des moyens, des lieux, des objectifs - Le groupement européen d’intérêt économique

Coopérer et promouvoir les projets culturels et artistiques - La coopérative d’activités et d’emploi

Coopérer et promouvoir les projets culturels et artistiques - La société coopérative d’intérêt collectif

Projets artistiques et culturels, nouvelles organisations du travail et projets de territoires

Les textes principaux

Ressources

Innef : www.innef.org

Les fonctions culturelles en région de 1982 à 1999

Cette étude de l’Insee, réalisée en 2008 par Laurence Labosse en collaboration avec l’Arteca, propose une analyse de l’emploi culturel en Lorraine et en France de 1982 à 1999. La nouveauté de cette analyse tient à la nouvelle approche par fonctions culturelles, et non plus par CSP ou par secteur d’activité.

"En 1999, l’emploi dans les fonctions culturelles occupait un peu plus de 315 000 personnes en France, soit 1,4% de l’emploi total. Entre 1982 et 1999, il a progressé de 74%. Les fonctions culturelles sont inégalement réparties sur le territoire, avec une hypertrophie de la région francilienne. Près de la moitié sont exercées par des diplômés de l’enseignement supérieur. Le contrat à durée déterminée s’est développé : il concernait un emploi culturel sur cinq en 1999, contre à peine un sur dix en 1990. Avec près de 6 200 emplois culturels en 1999, la Lorraine se situait au douzième rang des régions françaises."

Télécharger l’étude.

Les demandeurs d’emploi du secteur spectacle, cinéma et audiovisuel en Lorraine

L’EPCC Arteca vient de publier deux dossiers d’information. Le 1er propose un état des lieux des demandeurs d’emploi en Lorraine au 31 décembre 2007, le second étudie l’évolution de décembre 2006 à décembre 2007.

Ces deux dossiers, réalisés par Arteca - centre de ressources de la culture en Lorraine en collaboration avec l’ANPE Lorraine, proposent de véritables éléments de connaissance sur la structuration et les évolutions dans le secteur du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel.

Evolution des demandeurs d’emploi du secteur Spectacle, Cinéma et Audiovisuel en Lorraine de décembre 2006 à décembre 2007.
Télécharger.

Les demandeurs d’emploi du secteur Spectacle, Cinéma et Audiovisuel en Lorraine au 31 décembre 2007.
Télécharger.

Plus d’infos sur l’EPCC Arteca : www.arteca.fr/.

La mutualisation d’emploi dans le secteur artistique

Opale propose une sélection de ressources sur la thématique de la mutualisation d’emploi dans le secteur artistique et culturel : cadre juridique, expériences, débats… Le plus : un dossier récapitulatif téléchargeable reprenant les différents documents !


- Quels sont les enjeux de la mise en œuvre de nouvelles formes d’organisation de l’emploi et des compétences dans le secteur artistique et culturel ?
- Comment tester un projet de mutualisation ?
- Quels sont les avantages/inconvénients et contraintes juridiques des différentes formes possibles : multisalariat, groupement d’employeurs, coopérative d’activité et d’emploi, mise à disposition de personnel… ?
- Comment s’appuyer sur le dispositif DLA pour initier ou suivre des projets de mutualisation ?
- Quelles institutions se mobilisent pour favoriser des expérimentations ?

Retrouvez toutes les réponses à ces questions, et proposez vos propres documents dans l’Espace ressources « Mutualisation » d’Opale !

En savoir plus sur Opale - Culture & proximité.

L’emploi et la conception de la réussite des jeunes diplômés des masters culturels

Dans le cadre de son master professionnel "Projets culturels dans l’espace public", Déborah Porchet a réalisé une enquête en 2007 sur les débouchés des nombreux masters culturels français et l’insertion des étudiants qui deviennent des "intellos précaires".


Présentation du travail :

Il existe plus de 400 masters culturels aujourd’hui en France. Ces formations séduisent de nombreux étudiants, qui désirent s’engager professionnellement dans le secteur culturel. Mais quels sont les réels débouchés de ces formations ? Une enquête menée auprès d’anciens étudiants de masters culturels nous révèle combien d’entre eux ont trouvé du travail, dans quel type de structure, avec quel contrat, et même combien ils sont payés. Une attention particulière est portée aux contrats aidés et à l’emploi dans le secteur associatif, qui se révèlent être très présents dans le secteur culturel.

Ce secteur est tristement réputé pour sa précarité. Parallèlement, ces professions intellectuelles et artistiques apportent de la satisfaction et de l’épanouissement à ceux qui y travaillent. C’est ce qu’Anne et Marine Rambach qualifient de « salaire moral » dans leur livre, Les intellos précaires. Face à ces constats, quels sont, pour les jeunes diplômés de masters culturels, les critères de la réussite professionnelle ? Sont-ils révélateurs d’une spécificité du monde culturel ? L’enquête montre que l’épanouissement est le maître mot de la réussite professionnelle, mais que les jeunes diplômés ont également envie de reconnaissance face à leur niveau de compétence, et que cette reconnaissance doit, selon eux, passer par un salaire décent.

SOMMAIRE

(Le document proposé est une synthèse, il ne comprend pas la première partie du mémoire.)

INTRODUCTION

PARTIE 2 : L’EMPLOI ET LA REUSSITE DES JEUNES DIPLOMES DES MASTERS CULTURELS

I. Quels débouchés pour les jeunes diplômés des masters culturels ?

I.1) Quels débouchés pour les jeunes diplômés des masters culturels ?

I.2) Les contrats aidés : constats et distorsions ?

I.3) Les emplois aidés et l’emploi en général au sein du monde associatif

II. La notion de réussite chez les jeunes diplômés des masters culturels

II.1) Analyse de la notion de réussite

II.2) Comment les jeunes diplômés des masters culturels définissent-t-ils la réussite professionnelle ?

II.3) Ouvertures

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

ANNEXES

L’enquête est téléchargeable sur le site du Master 2 Projets Culturels dans l’Espace Public de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Culture en chiffres : l’emploi dans la culture

La collection "Culture en chiffres" du DEPS propose différentes analyses de l’emploi dans le spectacle à partir de l’Enquête Emploi de l’Insee. Les chiffres de l’emploi, du chômage ainsi que l’indemnisation sont ici dépouillés et étudiés.

PDF - 395.8 ko
Culture en chiffres n°2007-8

L’emploi dans les professions culturelles en 2005
L’analyse de ces données "permet une estimation quantitative de l’emploi « et une caractérisation de cet emploi « dans les professions culturelles, c’est-à -dire dans les professions spécifiques du domaine des arts, des spectacles et de l’information".

PDF - 390.2 ko
Culture en chiffres n°2007-7

L’emploi dans le secteur culturel en 2005
"À travers l’analyse des résultats 2005, sont mis en évidence les grandes caractéristiques de ces emplois « en particulier le déséquilibre géographique au profit de l’à ?le-de-France, la part importante du non-salariat… « et le profil des personnes qui les occupent « leur haut niveau de diplôme tout particulièrement".

PDF - 141.8 ko
Culture en chiffres n°2007-1

Tendances de l’emploi dans le spectacle
Les auteurs, Éric Cléron et Frédérique Patureau, analysent les chiffres de l’emploi sur une période de 10 ans. Ils révèlent ainsi que si le nombre de professionnels du spectacle augmente, ce sont plus particulièrement les intermittents qui en profitent, leur nombre passant en effet de 37 000 en 1986 à 125 000 en 2003.

Ces documents sont également téléchargeables sur le site du deps.

Emploi et spectacle 2005-2006

L’Observatoire de l’emploi culturel a publié en octobre 2006 le numéro 47 de ses "Notes". Ce document porte sur l’observation de l’emploi dans le spectacle faite par le CNPS entre septembre 2005 et juin 2006.

Comme pour les deux opus précédents (Notes de l’Observatoire 33 pour 2003-2004 et 40 pour 2004-2005), cette synthèse se divise en quatre parties.

La première partie, intitulée "le système d’information statistique sur l’emploi dans le spectacle : actualisation des donneées et perspectives d’évolution" propose les données sur l’emploi dans le spectacle, réactualisées source pâr source (Anpe, Audiens, Caisse des Congés spectacles, Unedic …).

On trouve ensuite "quatre thèmes d’approfondissement spécifiques", qui sont :
- l’expertise de nouvelles sources statistiques
- la connaissance de la démographie des entreprises du spectacle,
- les demandeurs d’emploi dans les métiers du spectacle (étude approfondie de l’ANPE),
- la poursuite des travaux régionaux sur l’emploi dans le spectacle.

La troisième partie est dédiée au "suivi des travaux des commissions paritaires nationales emploi et formation", et propose donc les données sur l’audiovisuel et le spectacle vivant recueillies dans les travaux de la CPNEF-AV et de la CPNEF-SV

Il a enfin été défini des "pistes de travail pour l’année 2006-2007", et plus particulièrement la recherche de sources complémentaires, une description plus fine des situations de travail. Cette synthèse se termine sur une question que la Commission se pose sur son statut, son évolution, et pourquoi pas une orientation plus économique de ses travaux (collaboration avec l’Insee pour des enquêtes annuelles, avec le Cereq pour l’élaboration d’un portrait statistique de la branche…).

Le guide des obligations sociales liées à l’emploi d’artistes et de techniciens dans le secteur du spectacle enregistré (cinéma et audiovisuel)

Très complet, ce guide du CNC sur les obligations sociales se décline en version intégrale ou sous forme de fiches pratiques téléchargeables individuellement.

Vous pouvez télécharger ce guide des obligations sociales dans sa version intégrale en cliquant ici ou fiche par fiche en cliquant ici.

Sommaire

les démarches préalables à l’embauche
les démarches préalables à l’embauche / l’emploi d’enfants
les démarches préalables à l’embauche / l’emploi de salariés étrangers
les démarches préalables à l’embauche / la réglementation du CNC spécifique à l’industrie cinématographique
le contrat de travail
le contrat de travail / modèle de contrat à durée déterminée dit d’usage
la médecine du travail - l’hygiène et la sécurité
le salaire
le salaire / modèle de bulletin de paie
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / la détermination de l’assiette sociale
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / les cotisations de sécurité sociale du régime général
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / les cotisations de retraite complémentaire et de prévoyance
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / les cotisations d’assurance chômage
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / la participation des employeurs au financement de la formation professionnelle
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / les versements à la caisse des congés spectacle pour l’emploi d’artistes et de techniciens intermittents
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / les cotisations de médecine du travail
le versement des cotisations et des contributions aux organismes collecteurs / tableau récapitulatif
l’agent artistique
prévention du travail illégal / documents à demander à son cocontractant pour tout contrat égal ou supérieur à 3 000 €
prévention du travail illégal / le recours à la sous-traitance
employeur établi à l’étranger détachant en France un ou plusieurs salariés dans le cadre d’une prestation de service / les démarches à effectuer et les obligations à respecter
employeur établi à l’étranger détachant en France un ou plusieurs salariés dans le cadre d’une prestation de service / les conventions internationales de sécurité sociale
employeur établi à l’étranger détachant en France un ou plusieurs salariés dans le cadre d’une prestation de service / modèle de déclaration auprès de l’inspecteur du travail

Le marché du travail des artistes et des techniciens intermittents de l’audiovisuel et du spectacle vivant (1987-2003)

Le marché du travail des artistes et des techniciens intermittents de l’audiovisuel et du spectacle vivant (1987-2003) , d’après les fichiers de la Caisse des congés spectacles, Les Notes de l’Observatoire de l’emploi culturel, série Données de cadrage, ministère de la Culture et de la Communication, Délégation au développement et aux affaires internationales (Deps), n°43, mai 2006.

"Les données présentées dans ce document proviennent d’une exploitation statistique des fichiers de la Caisse des congés spectacles pour la période 1987-2003, réalisée à la demande du département des études, de la prospective et des statistiques (Deps) par Janine Rannou et Ionela Roharik du Centre de sociologie du travail et des arts (CESTA/EHESS-CNRS).

Du point de vue de la connaissance de l’emploi, les données de gestion de la Caisse des congés spectacles permettent d’évaluer le nombre global de salariés intermittents, offrent la possibilité de connaître, pour chacun, le métier exercé, le nombre annuel de jours travaillés, les rémunérations attachées à ce volume de travail, les branches d’activité de leurs employeurs… ainsi qu’un certain nombre de données sociodémographiques de base.

Ce document présente, dans une première partie, les principales évolutions du marché du travail intermittent entre 1987 et 2003. Dans un second temps, il revient sur la situation de ce marché en 2003, dernière année disponible au moment de l’élaboration de cette publication. Il comporte, en annexe, une série de tableaux reprenant les principales données chiffrées, au niveau national puis à l’échelle régionale. "

L’emploi dans le spectacle en région

L’Observatoire de l’emploi culturel a publié en avril 2005 les notes 37 et 38 sur l’emploi dans le spectacle en région. Il s’agit d’une part de faire le point sur les statistiques existantes (et leurs limites), et d’autre part de proposer un état des lieux pertinent de l’emploi en région.


Le premier dossier, "Préconisations méthodologiques pour la réalisation d’études", décrit donc la méthodologie adoptée pour ces statistiques : nomenclatures utilisées, traitement des données, statistiques existantes.

Le deuxième dossier contient les "données statistiques" : répartition des professionnels de l’audiovisuel et du spectacle selon la région, des salariés intermittents, des demandeurs d’emploi, du volume annuel de travail …

L’emploi culturel dans l’Union européenne en 2003

L’Observatoire de l’emploi culturel a publié en décembre 2005 le numéro 41 de ses "Notes". Ce document a pour objet l’étude statistique sur la répartition et la qualification des emplois culturels dans l’Union Européenne en 2003.

En 2003, environ 430000 personnes travaillent dans le secteur de la culture.

SOMMAIRE

- Avertissement

- Plus de 400000 actifs travaillent dans le secteur culturel

- Une répartition par sexe similaire à celle de l’ensemble des actifs

- Plus d’un actif sur deux a moins de 40 ans

- Des actifs fortement diplômés

- Une concentration des emplois en à ?le-de-France

- Une proportion plus importante de non-salariés

- Des emplois souvent précaires

- Annexes

L’emploi culturel dans l’Union européenne en 2002

L’Observatoire de l’emploi culturel a publié en juin 2005 le numéro 39 de ses "Notes". ce document a pour objet l’étude statistique sur la répartition et la qualification des emplois culturels dans l’Union Européenne en 2002.

En 2002, la part de l’emploi culturel dans l’emploi total est d’environ 2,5%. Ce sont ainsi plus de 4 millions d’actifs qui ont un emploi culturel parmi l’ensemble des pays de l’Union européenne.

SOMMAIRE

- Avertissement

- Introduction

- Environ 2,5% des actifs de l’Union européenne ont un emploi culturel

- Un profil sociodémographique comparable à celui des autres actifs

- …mais un niveau d’éducation très supérieur à celui des autres actifs

- Une proportion plus élevée de travailleurs indépendants

- …et des emplois plus précaires

Annexe : méthodologie mise en œuvre par la Task Force sur l’emploi culturel.

L’emploi, retour à la précarité

La revue trimestrielle "Inter actes if" a édité, dans son édition Automne 2005 (n° 16), un numéro dont le dossier spécial reprend les résultats d’une étude de 17 lieux sur les années 2003 et 2004..


L’étude précédente avait été réalisée en 2002 sur 15 lieux franciliens. Celle-ci porte sur les années 2003 et 2004 et sur les lieux suivants : Ars Longa, l’Atelier du Plateau, le Bouquin Affamé, le Café Culturel Arts et Rencontres, le Collectif 12, Confluences, File 7, Gare au Théâtre, Glaz’Art, la Guinguette Pirate, le Hublot, Mains d’Oeuvres, la Maison d’Europe et d’Orient, la Pêche, le Samovar, le Tamanoir, et la SARLBouquin Affamé.

Le dossier aborde les types d’emploi, leur répartition, leur financement …

Les demandeurs d’emploi des métiers du spectacle

L’observatoire de l’ANPE propose un portrait statistique des demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE dans les métiers du spectacle. Ce texte publié en novembre 2005 s’appuie sur les chiffres de l’année 2004.

Les nombreuses spécificités de cette population conduisent à distinguer la figure du demandeur d’emploi du spectacle de la figure classique du demandeur d’emploi. En effet, à l’image du mode de fonctionnement du secteur, les demandeurs d’emploi des métiers du spectacle alternent fréquemment des périodes de chômage et des périodes d’emploi. Aussi, une distinction stricte entre actifs occupés et demandeurs d’emploi est impossible à établir et n’a pas de sens concernant l’étude des demandeurs d’emploi des métiers du spectacle. Au-delà de ce constat, une analyse plus attentive fait vite apparaître que ce demandeur d’emploi atypique est lui-même traversé par d’importantes différences et ne peut pas être présenté comme unique. Sous l’intitulé général du spectacle, les métiers présentent des particularités fortes, tant dans le profil de la population qui les compose que dans le contenu, les conditions d’exercice de l’emploi et de la recherche d’emploi.

L’emploi dans la culture en Europe

Où l’on apprend que l’emploi dans la culture représente 2,5% du total de l’emploi de l’UE ; et qu’il y a davantage de diplômés pour des emplois plus précaires.

CONSEIL - ORIENTATION

L’IRMA propose des permanences de conseil pour les porteurs de projets musicaux.