Catherine Rudent

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le vendredi 10 octobre 2008

- Agrégée de l’Université en 1993
- Docteur en musicologie en 2000
- Maître de conférences à l’UFR de musique et musicologie de l’Université Paris-Sorbonne depuis 2001
- Habilitée à diriger des recherches (HDR) depuis 2010 Les recherches de Catherine Rudent portent sur l’analyse musicale des musiques dites "populaires" et de leur processus de création. Elles croisent la sociologie et l’analyse interne des chansons, en utilisant les outils de l’ethnographie (observation, entretien).

OUVRAGES

L’album de chansons entre processus social et œuvre musicale. Juliette Gréco, Mademoiselle K, Bruno Joubrel, Paris, éditions Honoré Champion, 2011.

Catherine Rudent ouvre une série de pistes pour l’analyse musicale des chansons populaires actuelles, démarche dont ce livre se veut à la fois le promoteur et la mise en œuvre. L’auteur étudie ici des chansons récentes interprétées par Juliette Gréco, incarnation de la chanson française « rive gauche », par Mademoiselle K, dans un style actuel très rock, et par Bruno Joubrel, artiste autoproduit. Il est question de composition, d’arrangement, d’interprétation ; les styles vocaux sont analysés, les choix de traitement de son en studio repérés et expliqués… Mais la chanson n’est pas seulement une musique finie, elle résulte d’un processus, social aussi bien que musical. Avec les outils de l’ethnographie, observations directes et entretiens, l’auteur se penche donc sur l’évolution des chansons de version en version, depuis les premières maquettes jusqu’à l’album fini, en passant par des étapes de travail enregistrées (répétitions, concerts) qu’elle a pu recueillir sur le terrain, dans une attention à la musique « en train de se faire ».


Berlioz hier et aujourd’hui, avec Danièle Pistone. Paris, L’Harmattan, 2003, p. 13-131. Détails.

"Deux aspects insolites de l’univers berlozien sont présentés ici : un "portrait rafraîchi" du compositeur en son temps, délivré de ses légendes, et une approche de l’image de ce musicien dans la France contemporaine. De la déconstruction du mythe à sa reconstruction, le lecteur pourra suivre ainsi divers mécanismes d’appréhension des faits musicaux familiers à nos civilisations, et découvrir quelques nouvelles facettes d’un grand artiste romantique."

ARTICLES

Ironie corporelle et ambivalences physiques : "Louxor j’adore" de Katerine, dans la lignée d’une certaine chanson française, dans Corps-accords /Corps de chanteurs. Performance et présence dans la chanson française et francophone, dir. Barbara Lebrun, L’Harmattan, à paraître (2011).

Une intimité très médiatisée : les paradoxes de "J’ai dix ans" (Souchon - Voulzy), Contemporary French Civilization, vol. 36 n° 1-2, 2011, p. 81-96.

Le premier album de Mademoiselle K : entre création individuelle et coopérations négociées. In L’art au travail, Paris, Ethnologie française, n° 2008-1, p. 69-78. Lire.

Les voix québécoises dans la France contemporaine : une réception différenciée des styles musicaux. In Anne-Marie Gouiffes et Emmanuel Reibel, Esthétique de la réception musicale, Paris, Observatoire musical français, n° 32, 2007, p. 61-84.

La télévision française et les « voix québécoises » populaires : le trompe-l’œil d’un étiquetage médiatique. In Intersections, Montréal, Société de musique des universités canadiennes, n° 27-1, 2006, p. 75-99.

Musicologie et journalisme : feux croisés pour une meilleure compréhension des "musiques à succès". In Anne Robineau et Marcel Fournier (dir.), Musique, enjeux sociaux et défis méthodologiques. Perspectives comparées Québec, France, Cuba, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 77-92. Détails.

L’arrangeur, le producteur, le DJ : qu’est-ce qui distingue professionnels de la musique et artistes ? In L’artiste, Paris, Klincksieck, 2005 (L’université des arts), p. 147-166. Détails.

La voix de fausset dans "Speed King" de Deep Purple : une virilité paradoxale. In Cécile Prévost-Thomas, Hyacinthe Ravet, Catherine Rudent, Le féminin, le masculin et la musique populaire d’aujourd’hui, Paris, Observatoire musical français, (Jazz, chanson, musiques populaires actuelles), n° 1, 2005, p. 99-108.
Actes de la journée d’étude du 4 mars 2003, Université de Paris-Sorbonne.

"Aimez-vous les uns les autres ou bien disparaissez" : sur une expérience d’aujourd’hui dans la chanson française, avec Laurent Cugny et Hyacinthe Ravet. In Pratiques musicales, Bruxelles, Sociétés, n° 85, 2004/3, p. 83-100. Lire.

Le cours de musique peut-il être une fête ? In Anne-Marie Green (dir.), La fête comme jouissance esthétique, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 323-344. Détails.

"Try a Little Tenderness" par Otis Redding en concert : l’âme de la soul ? In Danièle Pistone, Jean-Pierre Mialaret, Damien Ehrhardt, L’Observation des pratiques de concert, Paris, Observatoire musical français (Conférences et séminaires), n° 15, 2003, p. 151-163.

Comprendre les musiques à succès ? Tostaky de Noir Désir. Paris, Musurgia, 2002, vol. IX, n° 2, p. 43-58. Résumé.

Philip Tagg and me : a comparison of two semiotic analysis methods in the field of popular music. In Kimi Kà¤rki, Rebecca Leydon, Henri Terho, Looking Back, Looking Ahead, 2002, p. 193-198.

Étiquettes et clichés : la presse musicale ou la mise en sens de la musique. In Hyacinthe Ravet (dir.), L’Observation des pratiques musicales. Méthodes et enjeux, Paris, Observatoire musical français (Conférences et séminaires), n° 11, 2001, p. 77-82.

L’analyse du cliché dans les chansons à succès. In Anne-Marie Green (dir.), Musique et sociologie. Enjeux méthodologiques et approches empiriques, Paris, L’Harmattan, 2000, p. 95-121. Détails.

L’étude de la voix dans les chansons françaises : de la description à l’interprétation analytique. In Christian Marcadet (dir.), Séminaire interdisciplinaire Chanson, Paris, Observatoire musical français, 2000, p. 85-97.

Les chansons à succès s’introduisent dans le cours de musique. In Georges Snyders, La musique comme joie à l’école, Paris, [L’Harmattan->L’Harmattan], 1999, p. 54-72. Détails.

Analyse musicale des musiques populaires modernes : un état des lieux. Paris, Musurgia, 1998, vol. V, n° 2, p. 21-28.

La presse musicale française et l’analyse des musiques populaires récentes. Paris, Cahiers de l’OMF, n° 2, 1997, p. 36-54. Sommaire.

Contribution à l’étude de la notion de style : quelques occurrences du mot "style" dans Le Ménestrel de 1873 à 1937. Paris, Cahiers de l’OMF, n° 1, 1996, p. 32-43.Sommaire

Communications sans publication

Juliette Gréco and Mademoiselle K : the Social Influences on Singing Style, avec Hyacinthe Ravet.
Communication à la 3rd Conference on Interdisciplinary Musicology, Singing, Tallinn, Estonie, 15-19 août 2007.

Analyse musicale d’un récent album de chanson rock (Mademoiselle K, ca me vexe, EMI, 2006) : l’apport des méthodes ethnographiques.
Communication aux Journées d’études de la SFE, Nouvelles musiques, nouvelles méthodes ?, Roiffé, 15-17 juin 2007.

Aspects de la répétition musicale en musique dite "populaire".
Communication au colloque international de l’IASPM (branche francophone d’Europe), Musiques populaires : une exception francophone ?, Université de Louvain-la-Neuve, 9 février 2007. À paraître dans les actes du colloque.

De la mélodie au style : quelques spécificités de la mélodie dans la variété française actuelle.
Communication aux 3e Rencontres interartistiques de l’OMF, L’analyse mélodique, 20 mars 2006.

Analyser une pratique de création musicale. Réflexion autour de la construction d’outils musico-sociologiques, avec Hyacinthe Ravet.
Communication au Congrès de l’AISLF, Tours, juillet 2004.

Organisation de journées d’étude

Analyse des musiques populaires modernes, Sorbonne, 20 janvier 1998.
Organisation de la journée d’étude et de l’édition des actes publiés par Musurgia (Paris), 1998, vol. V, n° 2.

Le féminin, le masculin et la musique populaire d’aujourd’hui, Sorbonne, 4 mars 2003.
Co-organisation, avec Cécile Prévost-Thomas et Hyacinthe Ravet, de la journée d’étude et de l’édition des actes publiés par l’Observatoire de la musique française (Paris), Jazz, chanson, musiques populaires actuelles, n°1, 2005.

Musiques populaires : une exception francophone ? Université de Louvain-la-Neuve, 8 et 9 février 2007.
Co-organisation, avec Catherine Dutheil-Pessin, Olivier Julien, Christophe Pirenne, Cécile Prévost-Thomas et François Ribac, du colloque international de l’IASPM (branche francophone d’Europe).

25 ans de sociologie de la musique en France ; ancrages théoriques et rayonnement international, Sorbonne, novembre 2008.
Co-organisation, avec Hyacinthe Ravet, Cécile Prévost-Thomas et Emmanuel Brandl du colloque international avec OMF, CERLIS, Paris III, Paris IV, Paris V, Grenoble II et le GDRI Opus.

Colloque CIM09 Instruments de musique, Quai Branly, novembre 2009.
Co-organisation du colloque avec Paris VI, Paris IV, CNSM, Cité de la musique, Musée du Quai Branly. Participation à des travaux collectifs.

Édition

Le travail artistique au croisement des méthodes, Marie Buscatto, Philippe Le Guern, Hyacinthe Ravet. Participation aux travaux de l’équipe lors de l’Action concertée incitative jeunes chercheur-es 2004 (Ministère de la Recherche).

Jazz, chanson, musiques populaires actuelles. À partir de 2005, création et co-direction, avec Laurent Cugny, de cette collection des éditions de l’Observatoire musical français.

CRD
Ouverture au public

- Pour la documentation : du lundi au mardi de 14h à 18h

- Pour le conseil : du lundi au mardi de 14h à 18h


Vous pouvez également nous contacter par mail

----

Pour améliorer votre recherche, l’Irma propose également une collection de fiches pratiques, et les réponses aux questions qui lui sont le plus souvent posées.

Le Centre de ressources de l’Irma propose la consultation gratuite de l’ensemble des ouvrages des éditions Irma et l’accès à de la documentation professionnelle et universitaire.. Situé au 22 rue Soleillet 75020 Paris, il est accessible du lundi au mardi de 14h à 18h.
Pour toutes demandes de documentation, contactez-nous.