La comptabilité des petites structures par l’exemple

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Objectifs
Comprendre la logique de la comptabilité générale à travers la tenue d’une comptabilité informatisée d’une petite organisation et maîtriser la mise en œuvre des opérations de base.

Créer et paramétrer son dossier comptable
- Identité de la société, paramétrage des journaux, du plan comptable, des modèles de règlement, paramétrage fiscal, création de comptes de tiers, saisie de la balance des à-nouveaux

Saisir des écritures sur une période
- Achats et ventes : saisie des opérations courantes et des opérations spécifiques au secteur d’activité musical.
- Création de modèles de règlements pour opérations récurrentes.
- Notion de comptabilité analytique
- Saisie des écritures de règlements et d’encaissements dans les journaux de Banque et de Caisse

Interroger sa comptabilité, éditer des états
- Consulter le solde d’un compte, rechercher une écriture
- Editer des journaux, de balance des comptes, du Grand Livre

Suivre les comptes de tiers, faire le rapprochement bancaire
- Interroger et lettrer un compte de Tiers
- Editer un état de rapprochement bancaire

Effectuer une déclaration de TVA
- Editer un bilan et un compte de résultat provisoire
- Aperçu des opérations de fin d’exercice

Comprendre les opérations de clôture des comptes
- Etat préparatoire et corrections des incohérences
- Etat définitif, déclarations et génération de l’écriture de TVA au journal des OD

Mode d’emploi
- A travers un cas pratique d’une TPE ayant une activité de production musicale et de spectacle vivant
- Sous forme d’atelier en salle informatique équipée d’un logiciel de comptabilité

Intervention : Jérôme Paul-Hazard (formateur gestion, Excel et systèmes d’information, ACE expert, Irma)

Publics concernés : administrateurs, responsables de structures du secteur culturel. Toute personne ayant besoin, dans son activité, de tenir une comptabilité.

Pré-requis : connaissances minimales en comptabilité

Moyens techniques : présentiel, exposés, présentations, vidéo projections, documentation et supports papier, études et exercices de cas pratiques.

Modalités d’évaluation : attestation de suivi, bilans à chaud et à froid

Effectif : maximum de 10 stagiaires

Durée : 2 jours (14 heures)

Coût : 500 €

Support de cours, documentation : documents fournis par l’Irma.