Jean-Marie Seca

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le mercredi 22 octobre 2008

Jean-Marie SECA s’intéresse à la psychosociologie des pratiques musicales underground (rock, rap, techno, metal, punk, etc.), à la structuration des identités, communautés et minorités ainsi qu’aux représentations sociales.

OUVRAGES

Conduites minoritaires et représentations sociales, Sarrebruck, Éditions Universitaires Européennes, 2010.
Quelles sont les conséquences sociologiques et psychologiques, pour un groupe ou un individu, du choix politique ou idéologique de se présenter à autrui par son identité personnelle (âge, origine ethnique, handicap, statut sexuel ou financier) ou par les résultats de son uvre et de son travail ? Comment les minorités identitaires ou professionnelles oeuvrent-elles pour accomplir leur parcours de socialisation ? Deux terrains de recherche ont été explorés pour cela : les représentations sociales de la pauvreté et les pratiques musicales underground. Après avoir présenté les données des études empiriques, l’auteur procède,à chaque fois, à une synthèse des écrits et des grilles d’analyse portant sur les façons d’assumer une représentation sociale, en tant que minorité identitaire ou artistique, dans les sociétés postmodernes. Une réflexion sur les formes publiques de la colère ponctue cette contribution. Le volume est divisé en deux parties : "De la musique et des pauvres : bilan et principaux résultats" et "Socio-anthropologie de la rage : grilles d’analyse, réflexion prospective". Le livre comprend aussi une bibliographie, un index notionnel et un autre des noms propres.

***

Les représentations sociales, Paris, Armand Colin, collection Cursus Sociologie, 2010, seconde édition. Trad. roumaine : Reprenzentǎrile sociale, Iasi, Institutul European, 2008. Détails.
Quelles sont les modalités d’étude des représentations sociales et leurs impacts sur les comportements quotidiens ? Quels sont les aspects conceptuels ou socio-historiques ? Quelles en sont les grilles de lecture les plus récentes ? Destiné aux étudiants des premier et second cycles universitaires de sciences humaines, sociales et politiques, ce manuel illustre ce champ de recherche par de nombreux exemples liés à la culture et aux valeurs, aux préjugés et aux stéréotypes, à la déviance et aux modes de régulaiton.
***

Musiques populaires underground et représentations du politique, Paris, InterCommunications/EME (proximités Sociologie), 2007. Détails.
Les musiques populaires underground, profondément ancrées dans un état crépusculaire du désir et de l’individualité (du jazz au rock, en passant par le punk, le rap, le metal, ou encore, les formes traditionnelles ou urbanisées) expriment beaucoup plus que les buts de leurs créateurs, les laudations de leurss fans ou les critiques de leurs détracteurs. Autour d’elles, se développe un jeu des représentations.
***

Les musiciens underground, Paris, Presses universitaires de France, 2001 (Psychologie sociale). Trad. castillane : Barcelone, ediciones Paidos (De mùsica), 2004. Détails.
50 entretiens collectifs, 110 groupes contactés, observations participantes… Fondé sur les enquêtes psychosociologiques approfondies, cet ouvrage décrit le monde des artistes underground. Ainsi comprend-t-on mieux leur rage pour parvenir à un statut "d’ensorceleur professionnel" et d’interlocuteur des médias. Un feu sacré et rebelle dont les industries des loisirs tirent profit au bon moment pour produire des fans passionnés fortement investis dans leurs pratiques culturelles.
***

Vocations rock. L’État acide : analyse psycho-sociale des monorités rock. Paris, Méridiens Klincksieck (Psychologie sociale), 1988.
Publication de la thèse soutenue en 1987 (cf plus bas).





ARTICLES, INTERVENTIONS, CONTRIBUTIONS

Catastrophes, risques et représentations sociales : réflexions sur les "puits de causalité" , in Psihologia sociala, vol. 29 n° 1, 2012. (à paraître)

Colères et ordo amoris dans les styles rock, in Sociétés, n° 116/2, avril-juin 2012. (à paraître)

Pensée sociale et organisation, in Philippe Hermel et Pascal Corbel (éd.), Le Management des évolutions technologiques, organisationnelles et stratégiques, Paris, L’Harmattan, pp. 255-277, 2012.

Colère et enragement : la scène publique et le processus, in Sociétés, n° 114/4, pp. 195-106, octobre-décembre 2011.

Pourquoi et comment la colère peut-elle être managée dans et hors des organisations ?, in Louis Marmoz et Véronique Attias-Delattre (éd.), Ressources humaines, force de travail et capital humain : notions et pratiques, Paris, L’Harmattan, pp. 213-228, 2011.

Idéologie, représentations sociales et urbanité, in Les Cahiers de psychologie politique, n° 20, décembre 2011.
[revue en ligne]

Globalisation, cultures populaires, industries de programme et représentations sociales, in Aurel Stan (éd.), Diversitate si consistenta. Lucrarile prezentate la Conferinta Internationala de Psihologie Aplicata "Diversitate si Consistenta", 25-27 septembrie 2009, Gura Humorului, Sibiu/Iasi, Alma Mater et Arhip Art., pp. 45-57, 2009.

Le fil de la devise : les trois dimensions de l’authenticité dans les musiques populaires underground , in Sociétés, numéro thématique Écouter, ressentir et comprendre la musique, numéro 104/2, pp. 13-26., 2009.

Musiques extrêmes, déviance et violence : normalisations et conversions : entretien avec Julie Cerizay, in Les cahiers de psychologie politique, n° 15, juillet 2009.
[revue en ligne]

Notes on Paradoxes and Psycho-Educational Consequences of Underground Extreme Musics : the Effects on the Audiences and upon the Social Representations, in Studies and scientific reserarches, Université de Bacœu (Roumanie), n° 12, 2009.

Éléments pour une psychologie sociale des musiques populaires et électro-amplifiées, in Musicologies (Observatoire Musical Français), n° 5 (juin), p. 62-74.

Étudier les représentations de la transe : réflexions sur les basculements de la pensée sociale, in Michel-Louis Rouquette (éd.), La pensée sociale. Questions théoriques et recherches appliquées, Iasi, Polirom (publication en langue roumaine), 2009.

La jeunesse et ses doubles : commentaires sur une prolifération idéologique datée et liens avec les musiques actuelles, in Marc-Olivier Gonseth et al. (éd.), La marque jeune, Neuchâtel, Musée d’Ethnographie, 2008, p. 216-222.

Groupes amateurs, pratiques culturelles et engouements jeunes en France : le cas des musiques populaires underground. Intervention dans le cadre des 3e rencontres Jeunes et sociétés en Europe et autour de la Méditerranée : Jeunes/générations : continuité/discontinuité/ruptures organisées à Marseille par le Cereq, l’IUFM et l’Injep les 24 et 26 octobre 2007. Lire.

Représentations et ritualisations de la violence : quelle position scientifique peut-on avoir face aux musiques "extrêmes" ?, in Cahiers de psychologie politique, n° 8, janvier 2006. Lire.
Actes du colloque Violences privées, violences publiques, violences sociales, Rouen, février 2005.

Mania et melancoholia : peut-on parler d’une pensée unique dans les cultures rock ? 2005. Lire.

Introduction au dossier Musiques et politique. In Cahiers de psychologie politique, n° 7, juillet 2005. Lire
Colloque Musiques underground : stratégies d’acteurs et politiques publiques organisé par le Larequoi le 17 juin 2005 à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Vingt ans de Live Aid : comment le charity rock a-t-il transformé l’engagement politique en musique populaire ? Avec Yasmine Carlet, Cahiers de psychologie politique, n° 7, juillet 2005. Lire.

Formatage du ressentir et représentations underground. In Sociétés, vol. 90, n° 4, octobre-décembre 2005, p. 57-69. Résumé.

Contribution à l’atelier "la recherche universitaire est-elle soluble dans les musiques actuelles ?" 10 ans de l’Irma, décembre 2004. Lire.

Éléments pour une appréhension structurale et socio-historique de la représentation sociale de la musique dans les courants techno et punk, avec Bertrand Voisin, in Copyright Volume !, vol. 3, n° 1, 2004, p. 73-89. Sommaire.

De la tristesse et de la trépidation chez les rockers et leurs successeurs. In Demeuldre Michel (dir.), Sentiments doux amers dans les musiques du monde. Délectations moroses dans le blues, fado, tango, flamenco, rebetiko, p’ansori, ghazal, Paris, L’Harmattan, 2004, pp. 283-292. Détails.

Théâtralité et représentations de la violence dans les musiques amplifiées. Communication à l’atelier Violence dans la cité.
Actes de l’Université d’été européenne (8-13 septembre 2003), Violences dans la modernité, Paris, Université Paris-7-René Diderot / Service Commun de Développement de la Formation Continue et Professionnelle, UFR Sciences Humaines et Cliniques, pp. 111-115.

La "carte mentale" des musiques underground, in Marguerite Lavallée, Suzanne Vincent, Chantal Ouellet et Catherine Garnier (éd.), Les représentations sociales. Constructions nouvelles, Montréal, UQAM / GEIRSO, 2003. L’ouvrage électronique a été diffusé en 2005 sur le site web du Geirso. Lire l’article.

Le Sacré Graal de la transe dans les musiques underground, in Le journal des psychologues, numéro spécial consacré aux musiques, juillet - août 2003, p. 32-36.

L’obsession de la vocation chez les musicien(ne)s underground. In "Autour de l’art et des arts", Paris, Revue internationale de psychosociologie, vol.VIII, n°18, 2002, p. 177-188.

La fascination des représentations dans les groupes musicaux underground en France (trad. roumaine : « Fascinatia reprezentà£rilor în grupurile underground in Franta »), in Psihologia sociala, Université A.I. Cuza de Iasi, n° 6, p. 67-81.

L’emprise rituelle des fêtes rave, in Gilles Ferréol (éd.), Adolescence et toxicomanie, Paris, Armand Colin, 1999, pp. 54-84.

Jeunes, cultures émergentes et sorties de galère, in Gilles Ferréol (dir.), La Personne citoyenne, Poitiers, CRDP Poitou-Charentes / IHEDN / Institut poitevin de Recherches en Sociologie de la connaissance, 1998, p. 158-171.

La transe des musiciens rock amateurs et le refoulement de la révolte, in Observatoire musical français, Pratiques de production musicales chez les jeunes, Université Paris Sorbonne, Documents de recherche OMF, série « Didactique de la musique » , n° 7, novembre 1997, p. 21-32.

Pratiques musicales des jeunes, avec Jacques Subileau. In Réussir-éducation, n° 26, 1994.

Musique pop rock et cristallisation des générations, Paris, Réussir-éducation, n° 26 (Pratiques Musicales des Jeunes), 1994, p. 10-12.

Vocations rock et rap, in L’Identité politique, Paris, Presses universitaires de France, 1994. De la signification psychopolitique des vocations rock et rap en France, in Jacques Chevallier (éd), L’identité politique, Paris, PUF, pp. 79-93. ???

Rituels rock’n rap et conduites d’auto-insertion, Revue Actes Centre-Est, IFPTS de Dijon, n°4, octobre 1992.

Représentations sociales de la culture jeune et vocations rock en France : consommation culturelle versus innovation, tome 1, in ADEIC-FEN, Actes du colloque européen : Connaître les modes de vie et de consommation des jeunes (26-27 septembre 1991), Paris, Laboratoire de Psychologie sociale, Université de Paris-V, 1991, p. 409-425.

Les purificateurs du rock, in Cahiers internationaux de Sociologie, vol. 90, juillet 1991, p. 121-130.

Les représentations sociales de la pratique rock en milieu lycéen, in Revue française de pédagogie, vol. 25, n° 94, janvier-mars 1991, p. 25-35. Lire.

À propos des recherches sur les minorités culturelles et la différenciation sociale : l’exemple des minorités rock et de la fonction sociale de l’art, in Actes du Colloque international, La Recherche en Psychologie en Europe. Demandes Sociales et Réseaux Scientifiques, (25-27 janvier 1990) Toulouse, Laboratoire Personnalisation et Changements Sociaux, Université de Toulouse Le Mirail, 1991, p. 297-302.

THÈSE - HABILITATION À DIRIGER DES RECHERCHES

Conduites minoritaires et représentations sociales. Entre dynamiques culturelles et tendances anomiques. Habilitation à diriger les recherches en psychosociologie (sous la direction de Gilles Ferréol), Besançon, Université de Franche-Comté, 2008.

L’État acide. Analyse psychosociale des minorités rock. Thèse pour le doctorat de Psychologie sociale (sous la direction de Serge Moscovici), soutenue à Nanterre, Université de Paris-X en 1987.

CRD
Ouverture au public

- Pour la documentation : du lundi au mardi de 14h à 18h

- Pour le conseil : du lundi au mardi de 14h à 18h


Vous pouvez également nous contacter par mail

----

Pour améliorer votre recherche, l’Irma propose également une collection de fiches pratiques, et les réponses aux questions qui lui sont le plus souvent posées.

Le Centre de ressources de l’Irma propose la consultation gratuite de l’ensemble des ouvrages des éditions Irma et l’accès à de la documentation professionnelle et universitaire.. Situé au 22 rue Soleillet 75020 Paris, il est accessible du lundi au mardi de 14h à 18h.
Pour toutes demandes de documentation, contactez-nous.