Kargol’s - communiqué - vigilance

Publié le vendredi 8 octobre 1999

Suite à la seule mise en examen du chanteur

des Kargol’s (cf Fil Rouge du 15/9), la fédération CGT du Spectacle, le Synpos et la Fédurok ont signé un communiqué commun intitulé "Le chaneur des Kargol’s, victime d’une procédure judiciaire expéditive". Ces organisations professionnelles s’y déclarent "choquées" et "dénoncent la tournure prise par la procédure judiciaire et le sort réservé à Yannick". Elles estiment que "les organisateurs , dans le cas présent Mr Productions et la Ville de Marmande, ainsi que les sociétés prestataires (technique, sécurité), au regard de la réglementation, ont ou non une responsabilité qui doit être examinée, contrairement à ce qui se passe".

Ainsi, les signataires "ne veulent pas laisser construire une jurisprudence

qui ferait des artistes les seuls responsables de l’organisation de spectacles (…)". Elles souhaitent donc agir en commun pour mobiliser l’ensemble des acteurs du secteur afin d’apporter un soutien concret au jeune chanteur des Kargol’s (juridique et matériels), seul à se débattre contre la procédure mise en place…

…et de créer une structure juridique commune de vigilance

et de défense des droits des personnes physiques et morales agissant sur le terrain des musiques amplifiées et actuelles, victime du "délit de sale musique". Cette structure pourra ainsi se porter partie civile et apporter un éclairage professionnel complémentaire dans les procédures judiciaires et administratives.

URL : http://altern.org/kargols