L’Irma mute et trace un plan pour les années à venir

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le jeudi 15 septembre 2016

À l’occasion de son traditionnel ApérOff de rentrée, l’Irma a annoncé ses nouvelles orientations. Elles s’inscrivent dans un plan sur plusieurs années qui passera par l’ouverture de nouveaux services.

Jeudi 8 septembre, l’Irma a organisé son traditionnel ApérOff de rentrée pour fêter la sortie de L’Officiel de la Musique. Cette année, pour cette 30e édition, ce rendez-vous convivial s’était déplacé chez notre partenaire, à l’espace Paul Ricard, où plus d’une centaine de personnes sont venues saluer l’équipe.

Mais cette rencontre a également été l’occasion d’annoncer les nouvelles orientations de l’Irma pour les années à venir. Elles s’inscrivent dans un plan — « Ambition 2020 » — qui verra l’organisme investir dans de nouvelles offres digitales et de prestations d’ingénierie.

Ce programme est issu d’une volonté lancée par son conseil d’administration en mars 2014 et qui a conduit l’Irma à mener une consultation auprès de la filière et de professionnels partenaires, à organiser des séminaire conjoints avec l’équipe du CNV et multiplier les groupes de travail internes.

Au terme de cette réflexion, l’Irma s’est engagé dans plusieurs projets de développement afin d’organiser une meilleure mise en valeur des données, expertises et savoir-faire accumulés depuis sa création. Investissant actuellement dans la refonte de son architecture informatique, l’Irma va, à partir de 2017, proposer de nouveaux services en ligne approfondissant les réponses apportées à son public, notamment pour trois besoins clairement identifiés : s’informer, se former et se connecter. Au-delà, ce déploiement s’appuiera également sur un métamoteur et des API pour des exploitations data.

En parallèle, l’Irma va étoffer son offre de prestations pour les entreprises et les organismes appuyées sur ses expertises, ses savoir-faire et son positionnement transversal.

Pour mener cette mutation, l’Irma s’est assuré la collaboration de compétences extérieures, aussi bien en matière de développement digital, de communication de marque, que d’accompagnement au changement et de business development. Pour ce dernier aspect, l’Irma s’est assuré des capacités d’intervention de la société RAFE productions dirigée par Aymeric Pichevin. Lors de sa prise de parole, celui-ci a notamment déclaré : «  je suis très heureux que ma société ait été choisie pour relever ce défi. L’Irma est une référence et doit le faire savoir ».

Pour la présidente de l’Irma, Geneviève Girard, « cette mutation doit accompagner la mutation de la filière et replacer l’Irma au cœur de l’écosystème musical ». Assurant que l’Irma « se donnait les moyens de réussir », elle a indiqué que « cette stratégie passe par un réel projet d’entreprise, avec reconstitution de fonds propres, tout en maintenant l’ADN qui est l’intérêt général ».

En préalable à cette prise de parole, l’après-midi avait donné lieu à l’organisation de plusieurs ateliers thématiques (filière, territoires, experts) réunissant différents partenaires. Evoquant une « attitude », le directeur, Gilles Castagnac, ajoutait « notre ambition est d’apporter une plus-value d’intérêt général au bénéfice de tous et de chacun ».


Regarder le portfolio de la soirée Apéroff 2016


L’Irma reçoit le soutien de ...

  • Fonds pour la Création Musicale
  • Société pour l’Administration des Droits des Artistes Musiciens Interprètes
  • Centre national de la chanson, des variétés et du jazz
  • Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique
  • Société civile des Producteurs de Phonogrammes en France

Partenaires : l’Irma est associé à ...

  • Conférence permanente des directeurs de centre d’information et de ressources du domaine culturel

Venir à l'Irma

22 rue Soleillet
75980 Paris cedex 20
France

Tél. : +33 (0)1.43.15.11.11
Fax : +33 (0)1.43.15.11.10

www.irma.asso.fr