L’emploi permanent dans les lieux de musiques actuelles

Publié le lundi 10 septembre 2018

Spectacle

La Fédélima, le Rif et Opale publient une étude menée sur deux ans relative aux salariés permanents travaillant dans les lieux et les structures de musiques actuelles. Âge, sexe, salaire, métier… Qui sont ces salariés ?

Ce travail d’enquête a permis de recueillir auprès de 140 structures et auprès de plus de 1000 salariés permanents des informations sur l’âge, le genre, les familles de métiers, les niveaux de salaires et les profils des équipes des lieux.
Ces données ont par ailleurs été pour la première fois croisées et ana­lysées en fonction du type, du budget et de l’ancrage territorial des structures.

Typologie des 140 structures répondantes :

- 57,1 % d’entre elles sont des structures de type « lieux dédiés musiques actuelles » (avec un équipement et une équipe de professionnels).

- Leur budget ’musiques actuelles’ moyen est de 839 103 €, avec un budget médian de 594 823 €.

- Elles sont majoritairement implantées en milieu urbain (85 %), en milieu « urbain en environnement rural » pour 9 % d’entre elles (9 %) et 6 % sont implantées en milieu rural.

Résultats :
  • 1 099 permanents musiques actuelles ont été identifiés sur les 10 848 salariés recensés (permanents et non permanents).
  • Répartition des salariés permanents selon la famille de métiers :
    - Les trois familles les plus représentées sont les fonctions liées à l’administration, aux activités techniques, et à la communication.
    - Il existe une faible représentation de la famille ’programmation artistique’ par rapport à la physionomie des structures répondantes, qui sont majoritairement des lieux dédiés aux musiques actuelles où la programmation/diffusion de concerts constitue une activité principale. Cela s’explique par un nombre important de directeurs·trices qui occupent également la fonction de programmation en complément de leur fonction de direction.
  • Répartition des salariés permanents par tranche d’âge et sexe :
    - En moyenne, un quart de l’ensemble des salariés ont entre 30 et 34 ans.
    - L’âge médian des permanents est de 34 ans pour les femmes et de 39 ans pour les hommes.
    - Sur les 1 099 permanents musiques actuelles recensés, on observe une répartition de 40,9 % de femmes pour 59,1 % d’hommes (données 2014).
  • Salaires :
    - L’écart de salaire entre hommes et femmes s’avère restreint, voire inexistant, bien que que pour certaines familles de métiers dont les postes sont fortement occupés par les hommes («  activités techniques  » et «  direction  »), les écarts de salaires horaires sont un peu plus importants.
    - On observe davantage d’inégalités de salaires entre familles de métiers, qu’entre sexes.

LIRE L’ÉTUDE


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU