La Normandie passe au contrat de filière

Publié le lundi 9 juillet 2018

Territoire

La DRAC Normandie, la Région, les Départements de l’Orne, de la Manche, de l’Eure et le CNV ont décidé de prolonger le travail partenarial initié en 2017 par la signature d’un contrat de filière couvrant la période 2018 - 2021.

Après avoir établi en 2016 un Diagnostic de la filière musiques actuelles en Normandie, puis expérimenté en 2017 une première convention avec l’État, les collectivités territoriales et le CNV, la Normandie se dote d’un contrat de filière pour les musiques actuelles et variétés.
En savoir plus sur les contrats de filière MA

Ce contrat a pour principaux objectifs :
  • d’instituer un dialogue pérenne avec la filière et la diversité de ses partenaires publics et privés, en s’appuyant sur le processus d’observation et de diagnostic,
  • de créer un fond de soutien normand, qui a pour vocation à produire et à expérimenter des politiques publiques communes entre les parties prenantes, en soutenant des actions et des dispositifs d’accompagnements sous forme d’appel à projets,
  • de produire et d’articuler des politiques publiques de droit commun des parties prenantes.

Il définit ainsi les nouvelles mesures en faveur des acteurs de la filière, mesures conjointes qui s’ajoutent sans se substituer aux différents dispositifs d’aides existants mis en place par chacun des signataires.

En 2018, trois appels à projets sont lancés dans le cadre du fonds de soutien normand :

Soutien aux structures de développement artistique

Il s’agit de soutenir la structuration de l’entreprise afin d’améliorer les conditions d’exercice et de développement de son activité. Cette aide est ponctuelle et porte sur une stratégie d’un an.
Les structures candidates à ce dispositif feront état des coopérations professionnelles – voire mutualisation – entre différents opérateurs régionaux, nationaux et/ou internationaux et pourront proposer une stratégie à moyen voire long terme.


Soutien aux radios associatives

Il s’agit de :

  • Encourager et soutenir les actions de valorisation et de promotion des artistes régionaux issus des musiques actuelles.
  • Une attention particulière sera apportée à l’encadrement technique professionnel.
  • Favoriser les actions innovantes permettant la coopération avec les autres acteurs des musiques actuelles (lieux, structures d’accompagnement etc…), la mutualisation d’outils et de compétences et la structuration régionale.
  • Assurer une mission de communication sociale, de proximité et de diversité.
  • Soutenir le partage de contenus

Soutien à la diffusion en milieu rural et zones blanches culturelles

Le territoire régional est riche d’une grande diversité d’acteurs œuvrant en faveur de la diffusion musicale, mais on y observe, comme dans la plupart des secteurs d’activité, un déséquilibre entre zones urbaines et rurales.
Par ailleurs, certains opérateurs rencontrent souvent des difficultés à offrir aux artistes et techniciens des conditions professionnelles d’emploi et conformes au cadre réglementaire.
L’appel à projets doit permettre de :

  • Assurer une présence artistique sur l’ensemble de son territoire et notamment en milieu rural.
  • Repérer les structures en mesure d’y répondre et de mieux cerner les modalités de mise en œuvre des projets qu’ils développent dans le champ des musiques actuelles.
  • Soutenir les programmations qui respectent les conditions professionnelles en matière d’emploi et d’accueil des spectacles ainsi que du public.
  • Contribuer à l’animation territoriale en développant les liens avec les populations, les publics et les autres acteurs pour un meilleur maillage.
  • Accompagner les groupes régionaux à déployer leur projet sur tout le territoire normand en leur offrant de nouvelles possibilités de diffuser leur musique en touchant un public élargi.
    Cet appel à projets s’inscrit dans une logique de complémentarité avec le dispositif GIP Cafés Culture.

Ces programmes visent à la fois à consolider et développer l’emploi, à favoriser la formation professionnelle, et à contribuer à la viabilité et à la diversité des modèles économiques sur le territoire.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au jeudi 20 septembre 2018 pour tous les appels à projets.


PLUS D’INFOS



Nous suivre /asso.irma /IrmACTU