Musée Sacem : une institution à la mémoire longue

Publié le mercredi 13 juin 2018

Ressource

Depuis sa création en 1851, la Sacem a rassemblé plus de 30 kilomètres de documents sur les œuvres, les créateurs et les éditeurs sociétaires. Aujourd’hui, elle ouvre l’accès à une partie de ces archives numérisées en lançant le Musée Sacem en ligne.

À l’occasion du lancement de ce musée, une sélection de plus de 3.000 archives a été mise en ligne, sous forme de fonds documentaire et de travaux éditorialisés et agrémentés de podcasts et de vidéos.

Le musée propose ainsi 3 niveaux de navigation à travers des expositions (Histoire du son du vinyle à Internet, Mai 68 en musique, Les femmes dans la création musicale…), l’actualité (commémoration des 10 ans de la disparition d’Alain Bashung, des 90 ans de la naissance de Claude Nougaro…) et l’accès à des pièces historiques (examen d’entrée à la Sacem de Barbara, partition de de « Mon manège à moi » interprétée par Edith Piaf…).

À terme, le Musée Sacem va s’enrichir en contenu au gré des découvertes dans le fonds d’archives de la société d’auteurs et de la numérisation « de 1 000 à 3 000 documents par an ».

La Sacem entend ainsi mettre en lumière « le travail de créateurs et d’éditeurs connus ou moins connus de tous les répertoires de la musique et de toutes nationalités », et souhaite partager un « patrimoine exceptionnel qui témoignage de la richesse, de la diversité et de la l’évolution de la création » à annoncé Jean-Noël Tronc, DG-Gérant Sacem, lors de la présentation du site à la Maison de la Poésie à Paris le 12 juin. L’aspect pédagogique du musée permettra également de mieux « comprendre ce que sont la création et la gestion collective » à complété Claire Giraudin, Directrice Sacem Université.

Parmi les prochains développements attendus sur le musée, un moteur de recherche devrait prochainement être mis en place une fois que le corpus d’archives numérisées sera plus important.


Nous suivre /asso.irma /IrmACTU