NUMÉRIQUE ET NOUVEAUX MÉTIERS DE LA MUSIQUE

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le lundi 30 mai 2016

Le 24 mai dernier, l’Irma organisait une table ronde sur les "nouveaux métiers de la musique" dans le cadre du Forum Entreprendre dans la culture. Retour sur quelques enseignements et pistes de réflexions évoquées.

Après avoir déjà étudié la question à l’été 2013 (lire/voir Geek’n Zic), cette rencontre était l’occasion de faire le point sur les nouvelles compétences recherchées par l’industrie musicale, compétences à la croisée du marketing, de la technique, du numérique et de la musique.

Des profils business et techniques

A partir des tendances observées sur la plateforme de recrutement et de networking Irmawork, Johnny Gislard a montré par l’exemple comment se développaient les postes de Content manager, ou comment d’une mission de community management confié au chargé de communication était né le métier de Social media manager.
Des métiers marketing auxquels sont formés les étudiants du MBA Industrie musicale fondé par Daniel Findikian, dont près d’un tiers finissent par monter une entreprise au sortir des études.
Pour compléter le panorama, Antoine Sinton, data scientist et ex-lead search de la plateforme de streaming Deezer, a détaillé les réalités que recouvraient les différentes missions techniques telles que Web engineer, DevOps ou Data architect.

La conduite du changement

Anciennement responsable du développement du numérique chez EMI, Daniel Findikian est également revenu sur la façon dont s’opère la conduite du changement au sein des entreprises du disques, conduite du changement qui passe également par la formation des équipes en poste, ce qui peut s’avérer être complexe.

En comparaison, Magali Clapier, directrice du développement de Transparency Rights Management, startup spécialisée dans la gestion des droits numériques, a pointé du doigt les difficultés rencontrées actuellement sur la formation des managers et le dialogue compliqué entre les nouveaux métiers du marketing et ceux de la technique : "En général, c’est le CEO qui est le boss, sauf qu’il n’est pas vraiment armé pour comprendre ce que lui dit le CTO…"

Pour conclure et ouvrir les échanges, Fabrice Jallet, expert innovation à l’Irma, est venu présenter l’enquête "Startups de la musique" qui fera l’objet de restitutions au Midem (3 juin) et à Futur en Seine (10 juin).

Affaire à suivre…

L’Irma reçoit le soutien de ...

  • Fonds pour la Création Musicale
  • Société pour l’Administration des Droits des Artistes Musiciens Interprètes
  • Centre national de la chanson, des variétés et du jazz
  • Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique
  • Société civile des Producteurs de Phonogrammes en France

Partenaires : l’Irma est associé à ...

  • Conférence permanente des directeurs de centre d’information et de ressources du domaine culturel

Venir à l'Irma

22 rue Soleillet
75980 Paris cedex 20
France

Tél. : +33 (0)1.43.15.11.11
Fax : +33 (0)1.43.15.11.10

www.irma.asso.fr