Veille d’actualités - Semaine 9

Version imprimable de cet article Version imprimable  

Publié le vendredi 3 mars 2017

Curation

Cette semaine : sélection des Inouïs du Printemps de Bourges, réforme statutaire de la Sacem, bilan 2016 du marché français de la musique enregistrée…

Chaque semaine, l’IRMA vous propose une sélection d’articles et d’informations sur le secteur musical.
Cette sélection est issue de la veille d’actualités relayée sur nos réseaux sociaux : Twitter - Facebook.

La sélection Inouïs 2017

Les Inouïs du Printemps de Bourges, dispositif national et professionnel dédié à l’émergence artistique, dévoile sa sélection 2017.



La Sacem adopte une réforme statutaire de grande ampleur

Les auteurs, compositeurs et éditeurs membres de la Sacem ont adopté une réforme statutaire « d’une ampleur inédite » portant sur la gouvernance, l’éthique et la transparence.


Bilan 2016 du marché de la musique enregistrée : le retour de la croissance ?

Pour la première fois depuis 2002, le marché de la musique enregistrée est reparti à la hausse (+ 5,4%). Pour le Snep, la France s’inscrit désormais dans une dynamique mondiale de retour de la croissance.



Bruno Crolot (Spotify) : « Les artistes se précipitent dans le streaming »

Pour le DG de Spotify, le retour à la croissance du marché de la musique va permettre à son groupe de sortir d’une crise.


Que signifie le recrutement de Tamara Hrivnak (ex YouTube) par Facebook ?

Les signaux semblent clairs : le plus grand réseau social du monde semble enfin prêt à payer quelque chose pour l’utilisation de la musique sur sa plateforme.


Les nouveaux enjeux de collaboration entre les marques et l’industrie musicale

Kantar Media publie une étude qui analyse les interactions entre les marques et l’industrie musicale à travers sept exemples concrets.


Delight : un tiers de confiance pour le marketing du spectacle

À quelques mois de sa mise sur le marché, Delight vient de lever 1,15M€. Marc Gonnet, son fondateur et DG, nous explique le projet.


L’institut français sous le signe du concert

L’Institut français, pour qui les musiques actuelles sont devenues l’étendard de la culture nationale, aide activement les artistes à se produire à l’étranger.